Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Dead Pop Club

Avec sa power pop fusionnelle, Dead Pop Club place la barre assez haut et louche effrontément du côté de Samian ou de Weezer. Guitare tranchante et mélodies impeccables ne doivent pourtant rien à personne. Dès 1987 et leur démo, les anciens Kathleen Against The Sex Biscuits marient avec ferveur hymne punk et mélodie pop. L’essai est transformé en 2000 avec le premier album « Superpower » réédité en 2004 chez Crash Disques agrémenté de quelques bonus comme les titres du premier l’EP « Almost 4 ». Pendant toutes ces années, le groupe ne quitte que très rarement la scène qu’il partage souvent avec Second Rate, Bushmen et autre Homboys… « Autopilot off » illustre bien cette urgence de l’instant et cette maîtrise du concept pop énervée. Ici, les tubes se ramassent à la pelle, mais semblent passer bien au dessus de la tête des programmateurs radio. Et si les quotas « chansons française » tuait le rock Made in France ? Ceci dit, avec ou sans numerus clausus, le rock chanté en anglais n’a jamais convaincu un public… populaire. La tradition du music hall est-elle trop forte pour condamner à jamais autre chose que des chansons à texte où la voix est toujours mixée en avant ? Mais comment font tous ces groupes anglo-saxons pour vendre autant ?
En 2005, Deap Pop Club persévère dans un album mature. Les anciens punks sont aujourd’hui trentenaires. Les adolescents sont devenus adulescents : « Trailer park » est toujours aussi jouissif et ne dévoile aucuns cheveux blancs. Il faut dire que Fred Norguet officie à nouveau et réussi une fois de plus à canaliser l’énergie du groupe. Seul changement notable, le lieu d’enregistrement : Dead Pop Club quitte Blois pour la campagne bordelaise. On est loin de la révolution !
Et c’est en 2010 que le groupe refait parler de lui avec un album qui marche sur les platebandes du Garage. Un grand cru, sauvage et salutaire pour tous ceux qui veulent encore croire que le rock a un avenir en France.


A ranger entre Sexypop et Flying Donuts

A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook


Avant Dead Pop Club

Kathleen Against The Sex Biscuits (premier nom du groupe).
Olivier Portnoi écrivait pour le magazine de rock RAGE.


Pendant Dead Pop Club

Olivier Portnoi est également journaliste pour différents magazines de musique et de cinéma. Il joue aussi dans Maladroit.
Olivier Ducruix et Jérôme Boulet Kerr font parti de Napoleon Solo.

Fiche technique de Dead Pop Club
Ou : Charenton
Quand : depuis 1997
Site internet
Genre : Punk Rock
Line up
Olivier Portnoi (Chant, Guit) – Guillaume Boulet Kerr (Guit) – Olivier Ducruix (Basse) – Jérôme Boulet Kerr (Batterie)
Albums
1999 : EP “Almost 4” (Auto production)
2000 : “Superpower” (Buzz Off/Socadisc)
2002 : “Autopilot off” (Crash Disques)
2005 : “Trailer park” (Crash Disques)
2010 : « Home rage » (Kicking Records / Guerilla Asso / GPS Prod / Gordo Prod)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (107)
    • B
      (129)
    • C
      (114)
    • D
      (113)
    • E
      (69)
    • F
      (70)
    • G
      (57)
    • H
      (57)
    • I
      (26)
    • J
      (38)
    • K
      (49)
    • L
      (80)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (72)
    • S
      (177)
    • T
      (96)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)