Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Gazoline

Parler de rock made in France en général et de punk en particulier sans évoquer Gazoline, serait oublier un des groupes cultes de la scène parisienne. C’est-à-dire le genre de groupe inconnu, au succès inexistant, mais à l’aura posthume – et supposée – quasi légendaire. Gazoline est l’archétype même du mouvement punk à Paris : éphémère, dandy et provocateur. Le groupe y ajoute un zest de légende avec Alain Kan, chanteur des années yéyé (quatre 45t quand même !), membre de la troupe de l’Alcazar (où l’on retrouve Régine, Dani, Marie-France…), compositeur, beau-frère de Christophe et auteur de deux scandaleux albums Glam Rock. C’est à ce moment là que le punk le rattrape et qu’il monte en 48h le groupe Gazoline. Parmi les musiciens, on compte aussi Pierre-Jean Cayatte, neveu du réalisateur André Cayatte et futur Asphalt Jungle et Desesperados.

Bilan de cette aventure de quelques mois : deux 45t (dont le second enregistré avec le batteur de Bijou, non crédité) édités chez Barclay et à ce jour un seul titre encore disponible sur la compilation Les 30 plus grands succès du punk réalisée pour Skydog par Bruno Blum et Marc Zermati.

Après de nombreuses annulations de concerts et quelques blagues potaches (dessin d’une moustache sur la pochette de disque d’Eddy Mitchell la veille d’un envoi presse…), Barclay met un terme au contrat. Le groupe se sépare en février 1978. Mais en avril, Gazoline remonte sur scène avec les frères Chichin jusqu’en juillet. Le label ayant passé l’éponge, un album est prévu qui sort sous le nom d’Alan Z. Khan. Là, c’est le groupe qui n’apprécie pas et quitte le chanteur. 


A ranger entre Kalashnikov et Olivensteins
A écouter sur Myspace


Avant Gazoline
: Au Bonheur des Dames (Laure, Roger Rogers)

Que sont-ils devenus ?
Alain Kan (1944-1990) sort un troisième album en 1979 avec les trois musiciens de Gazoline puis il écrit pour son beau-frère Christophe sur l’album « Pas vu » sorti en 1980. En 1986, sort son quatrième album solo chez New Rose avec Laurent Sinclair (ex Taxi Girl). On y retrouve aussi Plume, ex Lili Drop et Richard Kolinka (Téléphone). Pour gagner sa vie, il devient VRP pour du matériel informatique et le 14 avril 1990, prend le métro à Châtelet et… disparaît. Personne ne le reverra jamais.
Pierre-Jean Cayatte part chez Asphalt Jungle puis dans Les Desesperados. Il finit par se suicider en se tirant une balle dans la tête.
Didier Laffont devient accro à la dope.
Juste après l’enregistrement de l’album d’Alain Kan, Olivier Burger passe 9 mois en prison pour agression. Il mettra des années à s’en remettre…
Fred Chichin (1954-2007) monte les Rita Mitsouko en 1980
Jean-Robert Jovenet (1952-2011) fonde Extraballe en 1978. Il décède en novembre 2011.

Fiche technique de Gazoline 
Ou : Paris
Quand : entre 1977 et 1978
Genre : Punk
Line up
Alain Kan (Chant) – Olivier Burger (Guit) – Pierre-Jean Cayatte (Basse) – Didier Laffont (Batterie)
Ont également joué : André Asse (Batterie) – Franck (Basse) – Hugues Chichin (Batterie) – Gilles Dieu (Bassiste) – Jean-Robert Jovenet (Basse) Steve-Henri Peeters (Guit) – Fred Chichin (Guit) – Patrice (Guit) Laure (Sax) – Roger Rogers (Sax)
Discographie
1977 : SP « Sally – Electric injection » (Egg / Barclay)
1977 : SP « Killer man – Radio flic » (Egg / Barclay)

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (78)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)