Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Ici Paris

S’inspirant des New York Dolls (pour le look) et des Cramps (pour l’esprit), le groupe Ici Paris enregistre au début des années 80 l’un des plus beaux témoignages du rock français. Un disque rempli d’aventures qui évite soigneusement le cliché des filles faciles et des banlieues sombres. Ici Paris rêve de train fantôme, d’explorations intergalactiques, de monstres romantiques et de Cadillac infernale. Univers kitsch d’éternel adolescent conjugué aux quelques accords de base du rock’n’roll, la claque est grande pour qui a la curiosité d’écouter leurs morceaux. Emmenée par une jolie brunette à la voix perçante et un guitariste à l’incroyable tignasse, la formation suscite la curiosité. Les connaisseurs pensent même avoir enfin découvert LA perle rare qui manquait au paysage musical.

Hélas, les concerts se font rares et surtout les médias traditionnels sont un peu trop décontenancés par cet univers où Bagdad et la foire du trône sont devenus deux incontournables pôles d’attraction. L’heure est plutôt à France Gall et son pianiste qui joue en position verticale, il n’y a donc pas de place pour la fantaisie et le second degré. Dommage. Le groupe s’évanouit dans la nature, alors que son fantôme revient régulièrement visiter nos platines.

L’histoire de ce combo commence en 1977 via les Curlies (frisés en anglais) dans lequel officient Hervé Crost Flament aka Shere Kahn, « Sy » Philippe Becquelin aux guitares et Jean-François « Jeff » Janin au  chant (futur Escalators et Fanatics). L’heure est au punk-rock et ils se rebaptisent Gare du Stade (nom de la gare de Colombes) pour coller à leurs idoles : Asphalt Jungle, Metal Urbain et autres Guilty Razors.

Le groupe est alors composé de Shere Kahn, « Sy » Philippe et Jeff complétés de Jean-Claude « Dino Lamour » Courtinel (basse, ex-Incitation A La Débauche) et de Pascal (batterie). Un de leur rare fait d’arme est de se produire à la Boule Noire en décembre 1978 en première partie de Gazoline. Au premier rang, une spectatrice, Marie-Christine Alcaraz,connaît tous les textes par cœur. Serait-elle par hasard chanteuse ?

Ici Paris naît des cendres de Gare Du Stade au cours de l’été 1979, il est constitué de Marie « Al Kha Raz » (chant), d’Hervé « Shere Kahn » (guitare solo), de « Sy »-Philippe (guitare rythmique), « Dino Lamour » (basse) et Pascal « Captain ? » (batterie). Une de leur première compositions s’appelle « Le Centre du monde » et sera retenu comme thème générique du film « La Brune Et Moi » réalisé par Philippe Puicouyoul. Le 23 juin 1980, c’est leur première apparition publique en ouverture de Sham 69 au Palace. Le label Gaumont les remarque et les signe sans hésiter.
Ils enregistrent sous la houlette du producteur Paul Scemama de Gialully un simple au studio Ferber « Le Centre du monde » et « Souris » qui passe complètement inaperçu aux yeux du grand public, mais qui leur permet de décrocher la première partie de la tournée française des Ramones.

Quelques semaines avant la sortie de leur album, en janvier 1982, l’émission de télé « Les Enfants du rock » diffuse deux titres d’Ici Paris filmés au Rose Bonbon : « Stupide petit garçon » et « La Fusée de ton retour ».
L’album est dans les bacs en juillet 1982..Mélange de twist et de rock glitter, « Allo Le Monde… Ici Paris » parvient à renouveler le genre à force de simplicité et de candeur. Comment en effet ne pas tomber amoureux de la voix de petite souris de la chanteuse ? Un album où les cinéphiles reconnaissent en intro la présentation du film « Terreur Extra Terrestre ». Le guitariste de Bijou, Vincent Palmer est venu prêter main-forte à Shere Khan, car Sy-Philippe ne semble jouer ici qu’un rôle de figurant. Son nom n’apparaît d’ailleurs que dans les remerciements. Maxime Schmitt et Andy Scott, qui travaillera plus tard avec Taxi Girl, s’occupent eux de la réalisation sonore.

L’album obtient de dithyrambiques chroniques et les premiers exemplaires déposés dans les bacs disparaissent en un rien de temps. Un peu de promotion et une tournée hexagonale entraîneraient sans aucun doute une réaction en chaîne. Malheureusement tout cela n’arrive pas. Attendant patiemment qu’une bonne fée veuille bien se pencher sur leur cas, et les inviter à se produire ici et là, les spectateurs s’impatientent. Leurs apparitions scéniques se font même si sporadiques que certains commencent à parler d’un groupe fantôme. L’impression d’un grand gâchis devient générale, et peu à peu les complicités s’effritent. Ici Paris ne survit pas à ce temps mort. Marie est la première à partir. Elle est remplacée par l’actrice Anicée Alvinéa, un an presque jour pour jour après la commercialisation de l’album. Les fidèles de la première heure sont déboussolés, d’autant plus qu’une nouvelle recrue, Olivier « Le Baron », a lui aussi pris définitivement la place de Sy-Philippe. C’est comme on dit une autre histoire, même si leur simple commercialisé au mois d’octobre 1983, « Maman je n’veux plus aller à l’école » / « Le Ver interplanétaire », reste d’un très bon niveau, les espoirs placés dans l’album ne seront jamais réalisés.

Christian Eudeline

Au début des années 2000, à la demande d’Anicée Alvina, Shere khan compose à nouveau. Malheureusement, la maladie allait emporter la chanteuse avant tout enregistrement. C’est sa fille, Azadée qui reprend le flambeau entourée de deux jeunes musiciens (Jéronimo à la guitare et Brice à la basse) et des anciens Shere khan à la guitare et Capitaine Mystère à la batterie.


A ranger entre Lio et Les Fanatics

A écouter sur Myspace
A voir en 2009 à La Mécanique Ondulatoire
A suivre sur Facebook 


Avant Ici Paris : Les Curlies en 1977 puis Gare du Stade jusqu’en 1979 (anciens noms d’Ici Paris) – Les Fanatics, Corto (Le Baron) – A noter, pendant quelques temps, la présence dans les rangs du groupe de Yann Leker, ex guitariste de Modern Guy

Que sont-ils devenus ?
On retrouve Marie Christine Alcaraz au sein de la formation « Hou la la » au seul et unique 45t sorti en 1983 chez CBS.

Forte d’une présence dans une trentaine de films et icône du cinéma érotique des années 70, Anicée Alvina (1953-2006) s’est fait connaître comme actrice dans la série « Les 400 coups de Virginie » (1979). Elle fut aussi la voix du groupe « Les Aristochattes ». Un groupe où l’on retrouve Hervé, mais également Albert Franck et Freddy Linx (futur Jet Boys) aux guitares, Isabelle “Miss Boum Boum » à la basse (qui n’est autre que 
Catherine Benguigui, l’actrice de la série H) et Béatrice à la batterie. Un simple est prévu avec le titre « King Kong« , mais il n’y aura pas de suite. C’est sa fille Azadée qui reprend le flambeau d’Ici Paris lors de la reformation de 2012.

Olivier de la Celle fait une belle carrière de musicien sous le nom de « Le Baron« . Guitariste de Guesh Patti, de Aubert’n’Ko puis de Jean-Louis Aubert sur ses 4 premiers albums, il joue également avec l’ex New York Dolls, Sylvain Sylvain, en 1988 sur l’album « Sleep baby doll », en 1995 avec Jad Wio sur l’album « Monstre toi » et avec Raphaël en 2005, Dick Rivers, etc.. En 2007, il monte le groupe Le Cercle avec Richard Kolinka l’ex batteur de Téléphone, Stéphane Venant à la basse et Daniel Roux à la guitare. Le disque en préparation est compromis depuis la mort de Daniel Roux. A noter qu’il sort un album solo « Jive » en 1996 sous son nom et en auto production.


Fiche technique d’Ici Paris

Ou : Paris

Quand : entre 1979 et 1987 

Genre : Rock

Line up

1979 : Marie Christine Alcaraz (Chant) – Hervé Shere Khan (Guit) – Crost Flament (Gui) – Philippe Becquelin (Guit) – Jean-Claude Cottet aka Dino Lamour (Basse) – Pascal Courtinel aka Capitaine Mystère (Batterie)

1982 : Anicée Shahmanesh aka Anicée Alvina (chant) – Shere khan (Guit) – Olivier de la Celle aka Le Baron (Guit) – La Momie (Basse) – Pascal Courtinel aka Le Capitaine Mystère (Batterie)
2012 : Azadée (Chant) – Shere khan (Guit) – Jéronimo (Guit) – Brice (Basse) – Pascal Courtinel aka Le Capitaine Mystère (Batterie)

Albums

1980 : SP “Le centre du monde / Souris” (Gaumont)

1981 : “Twist à Paris” (Gaumont)

1982 : “Allo le monde… Ici Paris” (Gaumont)

1983 : SP « Maman je ne veux plus aller à l’école » (Ariola)

1987 : SP « Si tu m’aimes encore » (Milk Shake)

1998 : Compilation « My girlfriend was a punk » (Pirate)
2012 : EP « Le retour… »  

Tagged , , ,

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (78)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)