Rock Made in France

Encyclopédie du Rock

Igor and the Hippie Land

Leur amitié remonte aux années 80. Igor Stanislas et Emmanuel Mac Manus ont d’abord joué à Londres (notamment avec le batteur d’Adam and the Ants) puis font de même à Paris (sans le batteur de…). Et c’est sur les bords de Seine, à la fin des années 2000, que le projet Igor and the Hippie Land voit le jour. Après un premier album auto produit, le duo repart à Londres à la recherche du son et de l’inspiration. Résultat, le second opus « Dig for victory » sort en septembre 2013 empreint de grosses guitares saturées, de pop mélodique et de folk bien arrangée. On y trouve même un orchestre symphonique que n’aurait pas renié George Martin. Un travail remarquable qui force le respect et jette, en matière de pop, un pont définitif entre Seine et Tamise. Leur EP sorti à l’hiver 2015 prouve aussi leur engagement en faveur de la planète puisque le disque vinyle sort spécialement pour la Cop 21.

A ranger entre Double Elvis et Duel
A écouter sur Soundcloud
A suivre sur Facebook et Twitter

Avant Igor and the Hippie Land
Igor Stanislas et Emmanuel Mac Manus ont monté le trio La Dune (1 album en 2000)

Fiche technique d’Igor and the Hippie Land
Ou : Paris
Quand : depuis 2009
Site internet
Genre : Rock
Line up
Igor Stanislas (Chant, Claviers, Guit) – Emmanuel Mac Manus (Guit)
Albums
2010 : « Dragonfly » (Auto production)
2013 : « Dig for victory » (Auto production)
2015 : EP « Disappearing world » (Visa Le Label)

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (109)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (55)
  • H
    (54)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (137)
  • N
    (54)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (169)
  • T
    (94)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)