Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Les Innocents

En grands fans des Beatles, Les Innocents ont toujours soigné leur pop mélodique comme de véritables orfèvres à la recherche du bel écrin. Un travail plusieurs fois récompensé par des titres classés dans le top des meilleures ventes. L’arrivée de Jean-Christophe Urbain puis celle de Michaël Rushton d’origine anglaise ont définitivement orienté le groupe vers une sensibilité musicale pop parfois proche de la très belle variété française.
Nés après moult hésitations patronymiques (Les Privés notamment, sans lien avec le groupe d’Orléans), Les Innocents donnent leur premier concert au squat des Cascades à Paris en 1982. Suivent alors plusieurs scènes en Ile-de-France et en province dont les premières parties de REM et des Fleshtones. En 1985, c’est la rencontre avec Patrice Fabien, le producteur des Blessed Virgins, qui sort leur premier 45t « Pamela ». Petit succès d’estime, à peine suffisant pour reprendre la route et la plume. Six titres sont écrits dont le fameux « Jodie » qui séduit le chanteur Jay Alanski qui décide de produire le groupe. Direction un studio pour une maquette digne de ce nom qui leur permet de signer chez Virgin. « Jodie » sort en 1987 et se vend à quelque 150 000 exemplaires. Un joli score qui se traduit par 15 semaines dans le top 50 et 6 mois de promo. En 1988 le label poursuit sur sa lancée et sort un troisième single « Et le temps n’attend pas » qui connait pas le succès annoncé. La même année, pour remplacer Tramber qui vient de quitter le groupe, Jean-Christophe Urbain intègre Les Innocents. Avec lui, une vingtaine de titres sont composés et enregistrée à Bruxelles sous la houlette du producteur anglais Paul hardiman. En 1989, « Cent mètres au paradis » est dans les bacs. Pour défendre l’album sur scène, le groupe accueille le batteur anglais Michaël Rushton.
Les ventes ne suivent pas : 16 000 exemplaires sont écoulés. Le deuxième opus est enregistré sous haute surveillance du label avec Philippe Delettrez aux arrangements et Patrice Blanc-Francard au mixage. En 1992 « Fou à lier » est enfin disponible avec le single « L’autre Finistère » qui va devenir un le gros carton des Innocents et entraîner l’album vers des records de vente : plus de 700 000 exemplaires trouvent preneur. Le troisième opus des parisiens surfe sur cette vague et va s’écouler à 200 000 exemplaires. Un succès que ne connaîtra pas le bassiste Rico qui quitte le groupe juste après l’enregistrement de l’album en 1995.
En 1999 le groupe entame une grande tournée avec le renfort de Christopher Board aux claviers et de Bernard Viguié à la basse. Pour l’excellent et très pop album éponyme sorti en 1999 les ventes baissent encore et la crise couve. En 2000 JP annonce brutalement son départ. C’est la fin des InnocentsInnocents qui refont parler d’eux en 2013 avec quelques dates « intimes » avant que Jean-Christophe Urbain et Jipé Nataf parlent d’un nouvel album qui sort au printemps 2015.


A ranger entre Les Avions et L’Affaire Louis Trio
A suivre sur Facebook et sur Twitter

Avant Les Innocents : Michael Rushton a fait parlé de lui au sein de Steamhammer, Les Kids et Baroque Bordello (1984-1986)

Que sont-ils devenus ? 
Jean-Pierre Nataf  poursuit une carrière solo. Deux albums a son actif dont le dernier « Clair » sorti en 2009. Il joue également avec la nantaise Jeanne Cherhal dans un duo appelé Red Legs. En 2012, il réalise l’album de Mina Tindle.
Jean-Christophe Urbain a composé pour Nolwenn Leroy et réalisé le 6ème album de Jil Caplan. Il est aux manettes du premier album de Patxi et de l’opus « Des mots doux, des mots dûrs » de Manu Larrouy.
Pierre Morin a sorti 2 albums solo : « La fidélité mon amour » en 1991 et « Free vol » en 1995.
Bertrand Sansonetti fait de même avec l’album « Saint Lazare » en 1991 et « live in Bagnolet » en 1993. 

Fiche technique des Innocents
Ou : Paris
Quand : entre 1982 et 2000
Site Internet
Genre : Pop
Line up
1982 – 1989 : Jean-Pierre Nataf (Chant) – Rico (Basse) – Pierre Morin (Batterie) – Bertrand Sansonetti aka Tramber (Guit)
1989 – 1995: Jean-Pierre Nataf (Chant) – Rico (Basse) – Jean-Christophe Urbain (Guit, Claviers) – Mickaël Rushton (Batterie)
1998 – 1998: Jean-Pierre Nataf (Chant) – Jean-Christophe Urbain (Guit, Claviers) – Mickaël Rushton (Batterie)
1998 : Jean-Pierre Nataf (Chant) – Jean-Christophe Urbain (Guit, Claviers) – Mickaël Rushton (Batterie) – Christopher Board (Claviers) – Bernard Viguié (Basse)
2013 : Jipé Nataf (Chant) – Jean-Christophe Urbain (Guit, Claviers)
Albums
1985 : SP « Pamela » (New Rose)
1987 : SP « Jodie » (Virgin) – 150 000 ex.
1988 : SP « Et le temps n’attend pas » (Virgin)
1989 : « Cent mètres au paradis » (Virgin) –  16 000 ex.
1989 : EP « Saint Sylvestre » (Virgin)
1992 : « Fous à lier » (Virgin) – 700 000 ex.
1995 : « Post-Partum » (Virgin) – 200 000 ex
1999 : « Les Innocents » (Virgin)
2003 : Compilation « Meilleurs souvenirs »
2015 : « Mandarine » (Jive Epic / Sony Music)

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (78)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)