Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Les Pirates

Véritables concurrents des Chaussettes Noires et des Chats Sauvages, Les Pirates ont connu un début de gloire entre 1960 et 1964. Mais pour eux aussi, la puissance du marketing et les joies du service militaire furent le couperet d’une carrière qui de toute façon aurait pâlie face à la vague anglaise, Beatles en tête. Pour les plus chanceux, les maisons de disque misèrent sur le chanteur (Eddy Mitchell, Dick Rivers…). Dany Logan sortit plusieurs 45T sans grand succès. L’histoire va donc oublier les Pirates. Dommage, car leurs nombreux EP (45t quatre titres) montrèrent une vraie appétence pour un rock qui, s’il reste quelque peu » amateur (pas plus que celui des concurrents de toute façon) n’en libère pas moins une délicieuse fragrance 60’s.
Tout commence en 1960 au Golf Drouot lorsque Dany Logan et Jean Veidly se disent que se serait peut-être à leur tour de monter un groupe de rock, lassé de leurs jobs alimentaires. Comptable à l’école pratique des Hautes études, rue de Varennes, Danny en est en tout cas convaincu et Jean qui accompagne Long Chris semble le copain idéale pour mener à bien cette  affaire. Autour d’eux les rejoignent : le vendeur de Panhard aux Champs-Elysées Jean-Pierre Malléjac, Jean-Pierre Orfino aka Hector, garçon de course au Crédit Lyonnais (et donc copain d’Eddy Mitchell !) et enfin le coiffeur pour dame Michel Oks, dernier à intégrer la bande.
Dès 1961, les premières répétitions les conduisent au studio de l’aveugle électricien Daniel Gouin qui a vu (sic) passer quelques mois auparavant les fameux 5 Rocks, futurs Chaussettes Noires. Se sentant prêts et fort d’un répertoire de reprises, ils auditionnent. Si Vogue dit non, Barclay les signe comme second groupe « maison » (encore et toujours les Chaussettes Noires) et finissent donc sur le label de Madame Barclay (de l’époque), Bel Air Records. Le premier EP est un succès immédiat avec 500 000 exemplaires écoulés. Et ce qui fonctionne avec les chaussettes Stemm pour la bande à Eddy, est aussi mis en pratique avec les Pirates de Dany Logan : un partenariat est signé avec le syndicat des produits laitiers. Si eux ne changent pas de nom, ils se retrouvent à venter les mérites d’un verre de lait quotidien et àe jouer au « Milkshake show » à l’Olympia en 1962.
Pendant deux années les EP et les galas s’enchaînent, faisant la Une des magazines spécialisés (Disco Revue) et passant à la télé (Paris Club, Age Tendre et Tête de Bois, etc.) Allant même jusqu’à figurer au programme du réveillon de l’unique chaîne de télé en décembre 1962.
C’est pourtant le début de la fin avec un Dany Logan qui souhaite faire une carrière solo avec grand orchestre et toute la variété que cela induit. Les Pirates auditionnent alors un nouveau chanteur, mais sans Jean-Pierre Malléjac parti au service militaire, la fameuse gangrène des groupes de rock des années 60. C’est Jean-Louis Licard qui le remplace. Et derrière le micro, l’anglais Francis Armitage. C’est avec lui qu’ils font un « Musicorama » en avril 1963. En revanche, c’est avec le tunisien Tony Morgan, un copain de Michel Oks, qu’ils enregistrent leur dernier EP. Plusieurs concerts suivront jusqu’au Gala de la Police de Lille début 1964. Fin de la partie.
En 1979, le groupe se reforme pour un unique album un peu bâclé et à oublier. Étaient au rendez-vous : Dany Logan, Jean-Pierre Malléjac et Jean-Pierre Orfino.  Triste retour.

A ranger entre Les Vautours et Les Champions

Avant Les Pirates
Francis Armitage a déjà sorti deux albums en Angleterre.
Jean-Louis Licart a joué au sein des Tritons.
Jean Veidly était d’artiste peintre avec quelques prix à son actif.

 Que sont-ils devenus ?
Daniel Deshayes (1942 – 1984). Après trois 45T sous son pseudo qui ne connurent pas un grand succès, Dany Logan se reconverti dans l’animation des centres commerciaux et autres foires. Il décède d’une crise cardiaque
Jean-Pierre Malléjac multiplie les boulots : immobilier, commercial, promotion… Il vit à Saint-Germain-en-Laye

Jean-Pierre Orfino sort deux albums sous son nom puis devient Directeur artistique chez Polydor et producteur, notamment pour son épouse Jeanne-Marie Sens.

Michel Oks a acheté en licence des marques (Coca Cola, Hollywood Chewing Gum…) qu’il décline sur différents supports.

Jean Veidly travaille dans les relations presse et l’événementiel. Il fut un temps le rédacteur en chef de Top Musique et journaliste  à Vidéo 7

Jean-Louis Licart (Voir Les Champions)

Fiche technique des Pirates
Ou : Paris
Quand : entre 1960 et 1964
Genre : Rock
Line up
Daniel Deshayes aka Dany Logan (Chant) – Jean-Pierre Malléjac (Guit) – Jean-Pierre Orfino aka Hector (Guit)Jean Veidly (Basse) – Michel Oks (Batterie)
Ont aussi joué
Robert Grospeigne (Guit), Claude Ciari (Guit), Francis Armitage aka Tony Victor (Chant) – Tony Morgan (Chant), Jean-Louis Licart (Guit)
Albums
Avec Dany Logan
1961 : EP « Oublie Larry / Le Jet / Je bois du lait / Tu mets le feu » (Bel Air Records)
1961 : EP « Cutie Pie / Mon petit ange / Ding dong et tchouga tchouga / Comme un fou » (Bel Air Records)
1962 : EP « Dany / Je te dis merci / Twist twist Baby / Caroline » (Bel Air Records)
1962 : « Twist de Paris / Spring twist / La route du twist / Oh ! Donne-moi ton cœur » (Bel Air Records)
1962 : EP « Laissez-nous twister / Cri de ma vie / Le Slow twist / Danse un twist » (Bel Air Records)
1962 : EP « Madison Time / P’tit wap / Sur ma plage / De tout mon cœur » (Bel Air Records)
1962 : EP « Le Loco-motion / Sheila / Dancin’ Party / Milk shake » (Bel Air Records)
1962 : SP « Entre toi et moi / Twist de Paris » (Bel Air Records)
1962 : « Salut les Amis »
1962 : « Milk Shake »
1974 : Compilation « Le Rock Des Années 60 Vol. 1 » (Disques Musidisc) – Album simple
1974 : Compilation « Le Rock des Années 60 » (Disques Festival) – Album double
1979 : « Quelques années plus tard » (Festival)
1990 : Compilation « Les Pirates Je bois du lait (Vol.1) (Musidisc)
1991 : Compilation « Les Pirates Vol. 2 (Musidisc)
1998 : Compilation « Les Pirates : L’intégrale » (Magic Records)
2012 : Compilation « Les Pirates avec Dany Logan » (Rdm)
2000 : Compilation « Les Pirates EP Volume 1 & 2 » (Twist)
Avec Tony Morgan
1963  : EP « C’est elle / Je pleure aussi / Joli cœur / Chérie ce s’ra moi » (Bel Air Records)

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (121)
  • C
    (109)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (168)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)