Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Les Rats

Né en 1982 au Lycée de Montereau, Les Rats voulaient « un nom court, facile à retenir et subversif ». C’est réussi, d’autant mieux que le graphisme de leur logo ressemble à celui du groupe anglais The Ruts. Après une apparition sur la compilation « Rock in Paris 84 », le groupe enregistre en 1985 son premier 45t dans une cave avec un magnéto 16 pistes édité par le fameux label Punk Gougnaf Mouvement. Tiré de la même session d’enregistrement, un autre titre se retrouve sur la compilation « Les héros du peuple sont immortels » aux côtés des stars du rock alternatif : Parabellum, OTH, La Souris Déglinguée, etc. Suivent les premières grandes tournées en France et en Europe et le premier album en 1986 enregistré dans l’urgence par Christophe Sourice, le batteur des Thugs. Dans l’urgence, car Christophe Sourice se fait coincer par la police avec une barrette de shit… Sur cet album intervient également Géant Vert, le parolier de Parabellum qui leur écrit plusieurs textes.
Les Rats s’embarquent pour la tournée « Rock en France » avec Parabellum. Une tournée qui s’achève par l’enregistrement du Maxi « C’est bien parti pour ne pas s’arranger » comprenant notamment la reprise de Jacques Dutronc, « Paris s’éveille… ».
Une première période très punk qui est également marqué en 1987 par l’arrivé d’un second guitariste (Laurent) qui permet à Patrice de se consacrer à 100% au chant) et d’un nouveau bassiste : Mohamed.
Leur album « Zarma & Craoued » sort chez Danceteria, Gougnaf Mouvement venant de déposer le bilan. Cela ne l’empêche pas de très bien se vendre et de trouver en Pascal Légtimus un héraut sur mesure puisqu’il réalise le clip de « Je m’emmerde ».
Au début des années 90, le punk sanguinaire et révolté des Rats s’assagit (sic) pour devenir un rock toujours aussi virulent, mais un peu plus construit comme le montre les claviers et cuivres sur « Racolage » dont la pochette est signée Luc Quélin et la production anglaise réalisée par Harvey Birell.. Côté line up, ça bouge aussi puisqu’à la basse se succèdent Roland (ex Parabellum) et Fred en 1994.
Pour « Bienvenu au club », le groupe fait à nouveau appel à Harvey Birell qui depuis a pris un peu de bouteille en produisant notamment Therapy ? Enregistré à Londres, le disque est le dernier témoignage studio des Rats qui vont éditer un dernier et unique live en 1995 sans Danceteria qui dépose le bilan la même année. Un an plus tard, ils donnent leur dernier concert au Divan du Monde à Paris.


A ranger entre Justine et Les Cadavres

Avant Les Rats
Roland fut le premier bassiste de Parabellum.

Que sont-ils devenus ?
Roland décède en décembre 2011.
Patrice est le guitariste de Tukatukas à La Réunion
Rolo rejoint le Bitch Slappers.

Fiche technique des Rats
Ou : Ile-de-France
Quand : entre 1982 et 1996
Site perso sur Les Rats
Genre : Punk Rock
Line up
1982 : Serge (Guit) – Patrice (Guit, Chant) – Laurent (Basse) – Jean-Mi (Batterie)
1987 : Serge (Guit) – Patrice (Chant) – Mohamed aka Momo (Basse) – Jean-Mi (Batterie) – Laurent aka Rolo (Guit)
1992 : Serge (Guit) – Patrice (Chant) – Roland (Basse) – Jean-Mi (Batterie) – Laurent aka Rolo (Guit)
1994 : Serge (Guit) – Patrice (Guit, Chant) – Fred (Basse) – Jean-Mi (Batterie) – Laurent aka Rolo (Guit)
Albums
1985 : SP « Violence » (Gougnaf)
1986 : « Téquila » (Gougnaf)
1988 : EP « C’est bien parti pour ne pas s’arranger » (Gougnaf)
1990 : « Zarma & Craoued » (Danceteria)
1992 : «  Racolage » (Danceteria)
1994 : « Bienvenu au club » (Danceteria)
1995 : Live « De Prisa » (Bondage records)

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (55)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (137)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (169)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)