Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Les Shouters

C’est à l’armée que les membres de Shouters se sont rencontrés. Parti du Mans pour faire son service militaire à Laval, Jean-Louis Ravenel rencontre Philippe Bourget (Guit), le clavier Paul Faure et le sax Jean-Pierre Chéron. Nous sommes en 1963 et le groupe s’appelle alors les Sparks. En 1965, scission : les frères Ravenel poursuivent l’aventure Sparks tandis que Paul Faure, Philippe Bourget, Jean-Pierre Chéron et Jean-Pierre Le Guay montent Les Shouters en hommage à un groupe allemand du même nom. Mais, entre Laval et Le Mans et parfois jusqu’en Bretagne, ce qui fait vivre le groupe c’est avant tout les bals du samedi soir. Une excellente école qui leur permet de visiter les classiques du rock et de sortir deux 45t et l’album « Pour se faire plaisir » très influencé par Atomic Rooster. Mais cette dernière production va se faire avec une nouvelle mouture du groupe. Seul Paul Faure sera de toutes les époques. A noter qu’en 1977, ils accompagnent Yvon Etienne et sont présents sur le double live édité la même année par l’artiste. 
Le plus étonnant, c’est que le groupe se reforme en 2009 après l’initiative Rockin’ Laval. Ils interprètent majoritairement le répertoire des années 70. 


A ranger entre Ange et Dynastie Crisis

A suivre sur Facebook


Avant Les Shouters

Sparks 1963-1965 (Paul Faure, Philippe Bourget, Jean-Pierre Chéron et Jean-Pierre Le Guay) – Les Celtes (Robert Le Gall)


Que sont-ils devenus ?

Paul Faure rejoint les bretons Gwendal avant d’accompagner comme pianiste ou arrangeur bon nombre d‘artistes régionaux. Il est aussi de l’aventure Casanova en 1983. Aujourd’hui, il se consacre à son projet solo autour du jazz avec 3 albums à la clef.
Philippe Bourget quitte les Shouters en 1970 et monte son propre groupe à Nantes, les Tagada. Il est rejoint en 1972 par Jean-Pierre Le Guay. Toujours à Nantes, Philippe Bourget est aujourd’hui à la tête de sa propre société de sonorisation.
Jean-Pierre Le Guay tourne encore dans différentes formations revisitant les classiques du Rock sous les noms de Rockin’ Chairs, Collectors…
Jean-Pierre Chéron travaille à l’imprimerie de Mayenne
Jean-Pierre Tribondeau monte une école de musique à Rennes


Fiche technique des Shouters

Ou : Laval
Qaund : entre 1966 et 1979. Reformation en 2009
Genre : Progressif
Line up
1965 : Paul Faure (Claviers) – Jean-Pierre Le Guay (Basse) – Jean-Pierre Chéron (Sax) – Philippe Bourget (Guit)
1970 : Paul Faure (Claviers) – Jean-Pierre Le Guay (Basse) – Jean-Pierre Chéron (Sax) –Norbert Gobin (Guit) – Jean-Pierre Tribondeau (Batterie)
1972 : Paul Faure (Claviers) – Robert Le Gall (Guit) – Jean-Pierre Tribondeau (Batterie)
1977 : Paul Faure (Claviers) – Norbert Godin (Guit) – Robert Le Gall (Basse, Violon) – Daniel Vaillant (Batterie)
Albums
1975 : SP “Fun doc / Bulletin météo mayennais” (Decibel)
1976 : SP « Pique nique / Iberia » (Pluriel)
?? : « Pour se faire plaisir »


Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (18)
  • A
    (107)
  • B
    (129)
  • C
    (114)
  • D
    (111)
  • E
    (69)
  • F
    (68)
  • G
    (56)
  • H
    (57)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (49)
  • L
    (80)
  • M
    (140)
  • N
    (55)
  • O
    (34)
  • P
    (92)
  • Q
    (3)
  • R
    (71)
  • S
    (176)
  • T
    (95)
  • U
    (18)
  • V
    (46)
  • W
    (42)
  • X
    (4)
  • Y
    (8)
  • Z
    (17)