Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Lofofora

Ce n’est qu’en 1992 qu’un line up trouve véritablement sa place lorsque Pascal Lalaury (Guit) et Edgar Mireux (Batterie) rejoignent Phil Curty et Reuno Wangermez. Depuis cette date (et quelques autres changement de personnels), les parrains du Métal français arpentent les salles de concerts et livrent régulièrement leur production. Dont le live « Double » en 2001 qui contient un second CD comprenant des reprises d’Arno, Serge Gainsbourg, OTH et Alain Bashung. Si pour la presse anglaise et américaine, ils ont été perçus dans les années 90 comme les dignes représentants d’une scène Métal française enfin crédible, Lofofora reste, 20 ans après, une référence de la fusion hexagonale.
Mais c’est après une démo, que la maison de disque des Sex Pistols décroche la timbale en signant les parisiens dès 1995. Virgin cherche alors à contrer Island et ses No One Is Innocent. L’heure est en effet à la fusion métal et à la déclinaison française de groupes américains comme Rage Against The Machine. 45 000 exemplaires de cet album seront écoulés. Belle performance ! Deux autres albums produits par André Gielen verront le jour pour le compte de la Major. Ensuite Lofofora se disperse. En 2001 Farid Tadjene quitte même le groupe pour se consacrer à plein temps à son projet Vivo. La même année, le « Double » est édité.
L’année 2002 marque le renouveau : Daniel remplace Farid aux guitares et Pierre Belleville arrive à la batterie. Le quatuor revient dans le circuit Indé avec un quatrième album. Les concerts se succèdent et donnent naissance au live « Lame de fond ». Une énergie nouvelle s’est emparée du groupe qui signe alors un album très punk en 2005 « Les choses qui nous dérangent ». En 2006, Lofofora prend ses quartiers d’été au moulin de Brainans et commence à composer le 6ème album studio qui voit le jour en 2007 chez At(h)ome. A noter la participation sur un titre de King ju, le trublion de Stupeflip. Sept an plus tard, le 7ème opus est dans les bacs. 


A ranger entre No One Is Innocent et Gojira 
A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook

Avant Lofofora : Noxious Enjoyment (Daniel Descieux et Phil Curty y font des piges.) – Asgard, Yo !, Artsonic (Pierre Belleville) – The Hammers (Phil Curty et Erik Rossignol) – MST (Edgar Mireux) – Zoé (Vincent Hernault)

Pendant Lofofora
En side project et depuis 2006, Reuno Wangermez prête sa voix à Mudweiser, un groupe de Stoner Montpelliérain fondé en 2005 qui rassemble des membres de Enkindle, Eyeless, Opposite Prompt Side et Mass of Nameless. On le retrouve également sur l’album « Si vis pacem » de Parabellum.

Pierre Belleville accompagne Eths en studio en avril 2007 pour l’album Tératologie. Depuis 2005, il tient aussi la batterie du side project Destruction Incorporated.

En 2004, Phil Curty avait déjà fait une apparition aux côté de Eths sur leur album Sôme. Avoir la même maison de disque simplifie les choses.

Que sont-ils devenus ? 

Edgar Mireux monte le groupe Delicious où il tient la batterie jusqu’en 2006.
Farid Tadjene passe à plein temps dans Vivo à partir de 2001
En 1994, Pascal Lalaurie est le bassiste de Noxious Enjoyment jusqu’en 1999, où l’on retrouve Daniel Descieux et Phil Curty La même année, il accompagne Kabal pour leur tournée. En parallèle il joue au sein des Varans de Komodo avec Jérôme Bourseault, ex Moskokids. Depuis il enseigne la guitare.
Pierre Belleville joue avec The Do depuis 2009.


Fiche technique de Lofofora
 

Ou : Paris
Quand : depuis 1989
Site Internet

Genre : Métal
Line up :
1989 : Phil Curty (Basse) – Erik Rossignol (Batterie) – Karl (Guit) – Reuno Wangermez (Chant)
1992 : Phil Curty (Basse) – Reuno Wangermez (Chant) – Pascal Lalaury (Guit) – Edgar Mireux (Batterie)
1995 : Phil Curty (Basse) – Reuno Wangermez (Chant) – Farid Tadjene (Guit) – Edgar Mireux (Batterie)
2002 : Phil Curty (Basse) – Reuno Wangermez (Chant) – Daniel Descieux (Guit) – Pierre Belleville (Batterie)

2009 : Phil Curty (Basse) – Reuno Wangermez (Chant) – Daniel Descieux (Guit) – Vincent Hernault (Batterie)
Albums
1994 : EP « L’oeuf » – 2 500 ex
1995 : « Lofofora » (Sriracha/Virgin) – 45 000 ex
1996 : « Peuh » (Sriracha/Virgin)
1999 : « Dur comme fer » (Sriracha/Virgin)
2001 : « Double » (Beleive)
2003 : « Le fond et la forme » (Sriracha)
2004 : « Lame de fond » (Sriracha)
2005 : « Les choses qui nous dérangent » (Sriracha Sauce / At(h)ome)
2007 : « Mémoire de singes » (At(h)ome)
2008 : Coffret « Le coffret » (At(h)ome)
2014 : « L’épreuve du contraire » (At(h)ome)

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (122)
  • C
    (111)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (55)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (137)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (169)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)