Rock Made in France

Encyclopédie du Rock

Parabellum

Ajouté à la citation latine « Si Vis Pacem Para Bellum » un pistolet 9 mn et vous obtenez le nom des célèbres punks parisiens de Parabellum. Précurseur de la seconde vague punk qui allait donner le jour au rock alternatif de Bérurier Noir et des Garçons Bouchers, les Parabellum ont connu leur heure de gloire avec le titre « Anarchie en chriraquie ». Dissous en 1991, ils retrouvent le chemin des studios et de la scène en 1998 mais sans Géant Vert, parolier et responsable des pochettes du groupe qui fut véritablement le 5ème membre de la formation.
En 1984, Géant Vert, manager des Porte-Mentaux, quitte le groupe accompagné de Schultz et Rolland. L‘année où BB Rock, leur chanteur vient de composer « Elsa Fraulein » qui s’écoulera à 350 000 exemplaires… Mais une autre histoire commence, celle de Parabellum avec Géant Vert – bien sûr – dans le rôle du parolier. Trois morceaux sont immédiatement composés dont « Arbeit macht frei » rapidement abandonné… Le ton est donné ! Le batteur Cambouis se joint au trio en juillet. Une simple démo et un titre sur la compilation « France Profonde 1 » suffit à la joyeuse bande de découvreurs du label Gougnaf Mouvement pour les signer. Le premier 45t « On est gouverné par des imbéciles » sort en janvier avec Riton à la Basse. Jusqu’en 1986, les tournées se succèdent le plus souvent dans des bars sordides ou en premières partie d’autres stars alternatives comme OTH. L’année 85 est marquée par le retour de Rolland et un passage à la mythique émission TV « Les Enfants du Rock ». En 1986, Sven remplace Kemar, Cambouis laisse sa place à Patrick et le premier album du groupe sort enfin. Enfin est le terme exact puisque tous les morceaux sont composés depuis 3 ans ! Avec cet album et un maxi enregistré quelques mois plus tard, Parabellum use ses guitares sur de plus grandes scènes comme celle du Printemps de Bourges aux côtés de Bérurier Noir. L’année est également marquée par le départ de Géant Vert. Ensuite le groupe entre dans la légende du  rock français avec le brûlot contestataire « Anarchie en chiraquie » (texte de Sven) qui trouve sa place dans le répertoire du groupe à côté de « Ilot d’Amsterdam » : « Dans le port d’Amsterdam / il y a des junkies qui se cament… ». Malheureusement, les passages télé (chez Dechavanne sur France 2, Décibel sur France 3) correspondent aussi au début de la fin pour Gougnaf Mouvement. Pour le groupe, c’est un nouveau départ une tournée au Canada et un CD en préparation avec le label Just’in. Début 1990 l’album est enregistré au Eichstadt Studio de Friedrichsdorf en Allemagne, sous la direction de Ian Burgess, entre autre producteur de MegaCity 4. Le disque reçoit une très mauvaise presse. Seule solution, le défendre sur scène. Cela les conduit à nouveau au Canada pour une tournée chaotique sur le plan logistique : pratiquement aucune salle n’est réservée, pas de matériel, pas de chambres d’hôtel, etc. C’est la goutte qui fait exploser le vase. Le dernier concert est donné aux Foufounes Electriques à Montreal.
Fort d’expériences diverses et mitigées, Schultz et Sven reforment le groupe en 1997. Depuis, Parabellum a sorti 4 albums studio dont « Si vis pacem »  en 2007 où l’on note la participation de Reuno (chanteur de Lofofora) et de Sanseverino. Après avoir partagé la scène avec Lofofora en 2005, ils partent défendre l’album sur les routes de France avec Tagada Jones . Depuis les années 80, les compagnons de route ont changé, mais la voix et la fois de Schultz restent intactes… Et la production des albums est désormais soignée comme le prouve « A voté« , le dernier effort sorti en avril 2012 chez les bretons d’Enragé Production. En 2014, la mort prématuré de Schultz pourrait mettre un terme au groupe.

 


A ranger entre OTH et Tagada Jones
A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook
Trouver un CD ou un Vinyle de Parabellum 

Avant Parabellum : Porte-Mentaux (Schultz, Sven Pohlhammer, Roland) – Carayos (Schultz) – Les Garçons Bouchers (Riton) – Prop’Sack (1981/1982), Ann Et Les Fils de Joie (1982), Wunderbach (1981/1984 et de nouveau en 2010), Henri-Paul et les Intouchables puis les Bootboys, sans oublier Gogol 1er et enfin Les Vierges pour Jean-François Juvanon aka Cambouis.

Que sont-ils devenus ?
Schultz (1961 – 2014) décède le 12 septembre 2014 d’une embolie pulmonaire. Il avait 53 ans. En 2003, il créait le side project « La clinik du Dr Schultz » et sortait en 2006 l’album « Rock’n’roll de proximité » accompagné du batteur et du bassiste de JIM Murple Mémorial.
Auteur du polar « Casse Bonbon », journaliste à Télérama (3 mois), créateur de la revue 100% photo « 1938 » avec Luc Quelin (trois numéros verront le jour), Géant Vert est aujourd’hui rock critique à Rock’n’Folk. En 2016, il lance le gratuit « Rock Critic »
Philippe, batteur dans une des premières formations décède en 2000
Riton rejoint Les Garçon Bouchers
Sven Pohlhammer (1957 – 2017) sort un disque avec Gas Gas Gas et joue avec Le Bal des Enragés. Depuis 2010,on le retrouve à la tête de Fatal Monstum. Il décède en janvier 2017.
Patrick et Schultz montent Les Tonton Flingueurs. Géant Vert écrira quelques titres pour le groupe. Un seul sera retenu sur l’unique album du groupe. A noter que le frère de Patrick Lemarchand, Fred, a tenu la basse au sein de Little Bob Story.
Roland, premier bassiste du groupe, rejoint Les Rats pendant 1 an. Il décède en décembre 2011.
Jean-François Juvanon aka Cambouis joue dans La Souris Déglinguée depuis 1994, Karbala 413 (avec Géant Vert et le dessinateur de BD Philippe Vuillemin à la guitare), Fel, Acapulco Gold et Tio Manuel. 

Fiche technique de Parabellum
Ou : Paris
Quand : entre 1984 et 1991 – Reformation : 1997 – 2014
Genre : Punk Rock
Line up
1984
 : Schultz (Chant, Guit) – Kemar (Guit) –  Roland (basse) – Jean-François Juvanon aka Cambouis (batterie)
1985 : Schultz (Chant, Guit) – Kemar (Guit) –  Riton (basse) – Jean-François Juvanon aka Cambouis (Batterie)
1986 : Schultz (Chant, Guit) – Sven Lava Pohlhammer (Guit) – Roland (Basse) – Jean-François Juvanon aka Cambouis (Batterie)
1986 – 1991: Schultz (Chant, Guit) – Riton (Guit) – Roland (Basse) – Patrick Lemarchand (Batterie)
1998 : Schultz (Chant, Guit) – Sven Lava Pohlhammer (Guit) – Olivier Meyrand (Basse) – Xavier Mesa (Batterie)
Albums
1984 : Compilation « France profonde 1 » (Gougnaf mouvement)
1985 : EP « On est gouverné par des imbéciles » (Gougnaf mouvement)
1985 : Compilation « Les héros du peuple sont immortels » (Gougnaf mouvement)
1986 : Compilation « Gratuit, 2 morceaux en moins » (Gougnaf mouvement)
1988 : 45t « Anarchie en chiraquie » (Gougnaf mouvement)
1990 : « Parabellum » (Eurobond)
1991 : Live « In vino veritas » (Fnac Music)
1996 : Compilation “L’intégral 1” (Mantra)
1996 : Compilation “L’intégral 2” (Mantra)
1999 : « Bordel inside » (Mantra)
2002 : « Bunker » (Remedy)
2004 : Live “Nunc est Bibendum live” (Mantra)
2004 : Compilation “1984 – 2004 Best of Parabellum” (Mantra)
2005 : « Panem, circenses & Rock’n’Roll » (Le Periscope)
2007 : « Si vis pacem » (Enrage Prod)
2012 : « A voté » (Enragé Production)
Et s’il n’en reste qu’un
2007 : « Si vis pacem »


Tagged , , , , , , , ,

One thought on “Parabellum

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (110)
  • E
    (68)
  • F
    (68)
  • G
    (56)
  • H
    (55)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (138)
  • N
    (55)
  • O
    (34)
  • P
    (89)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (170)
  • T
    (94)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (8)
  • Z
    (17)