Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Pieds-Joints

C’est sur le campus d’HEC que Pieds-Joints est né lorsque Jean-Pierre Boully et Jean-Louis de la Boulaye cessent de répéter chacun dans sa chambre. Un an à reprendre Ten Year After avec Bernard Gaïsset à la batterie. Mais les choses sérieuses commencent lorsque Asamy Ayari s’empare des baguettes et que Dominique Doucet arrive aux claviers. Nous sommes en 1971 et les études s’éloignent aux rythmes des scènes et des compositions toujours plus nombreuses. Après une tournée en Tunisie (Asamy Ayari y a conservé un bon réseau) en 1972, le quatuor loue un pavillon à Anthony en région parisienne où la cave est transformée en studio d’enregistrement. En 1974, une parenthèse de 6 mois les voit accompagner Vince Taylor sous le nom d’Auroch avec le bassiste James Byrne. Après cette expérience, Pieds-Joints gagne la rue du Faubourg Saint Denis à Paris pour y répéter dans un studio un peu plus grand. Mais coup dure en 1976 : Asamy Ayari quitte le groupe. Et comme la notoriété tarde à venir, le moral est au plus bas. Jean-Louis de la Boulaye laisse tomber à son tour.
 
Les arrivées de Jean Sylvain Ressaire (Basse) et de Jean-Claude Moreau (Batterie) redonnent espoir. Et à défaut d’une popularité exacerbée, le nom commence à circuler dans le petit milieu underground de la scène parisienne. Suffisant pour enregistrer un premier 45t sur le label Vendémiare. Un premier papier bien accueilli par Rock’n’Folk qui les incite à inviter les journalistes à leurs concerts. Les représentants des maisons de disques se déplacent aussi et c’est Arabella / Musidisc qui les signe. Après un autre 45t, le groupe entre en studio avec Thierry Vincent (qui a travaillé pour Jacques Higelin) pour enregistrer l’album « Rock de luxe ». Mais le résultat est un grand écart entre le son policé (entre New Wave et variété !) du studio et un rock presque Garage qui les a fait leur réputation sur scène. Les titres les plus puissants ayant été refusés pour le disque… En 1983 Pieds-Joints propose de nouvelles maquettes correspondant davantage à leur style. Mais Arabella ne souhaite pas poursuivre l’aventure dans cette voie. Fin de l’histoire.

 

A ranger entre Bijou et Oui Oui

 

Avant Pieds-Joints : Pendant 6 mois en 1974, le groupe intègre le bassiste James Byrne, est rebaptisé Auroch pour accompagner Vince Taylor sur scène.

 

Que sont-ils devenus ?
Asamy Ayari intègre Kalfon Rock Chaud en 1976.

 

Fiche technique de Pieds-Joints
Ou : Paris
Quand : entre 1971 et 1983
Genre : Rock
Line up
1971 : Jean-Pierre Boully (Chant, Guit) – Jean-Louis de la Boulaye (Basse) – Asamy Ayari (Batterie) – Dominique Doucet (Claviers)
1976 : Jean-Pierre Boully (Chant, Guit) – Jean Sylvain Ressaire (Basse) – Jean-Claude Moreau (Batterie) – Dominique Doucet (Claviers)
Albums
1977 : SP « Spaghetti Rock / Fonce pas comme ça » (Vendémiaire)
1980 : SP « Fille de député / Le bon vieux temps / Les méfaits du rock » (Arabella)
1981 : « Rock de luxe » (Arabella)

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (78)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)