Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Pulsar

Tout à commencé en 1966 au Collège St Just dans le 5ème arrondissement lyonnais lorsque Jacques Roman (1951, Lyon), Gilbert Gandil (1954, Lyon) et Victor Bosch (1950, Lyon) montent un groupe de Rythm’n’Blues. Groupe de copains et de reprises, Free Sound donne de nombreux concerts pendant 5 ans jusqu’à ce que le psychédélisme recycle tout sur son passage, notamment Free Sound qui devient Pulsar!
Le premier témoignage gravé du groupe est une compilation éditée par Philips suite à un concert donné au célèbre Golf Drouot de Paris. Il s’agit du mythique album « Groovy Pop Session » où l’on peut découvrir Pulsar interpréter son titre éponyme aux côtés d’Ange notamment. Il faut attendre 1975 pour que l’album « Pollen » voit le jour grâce à une maison de disque anglaise, Kingdone Records, le label de Terry King, l’ancien manager de Caravan. Pulsar devient ainsi le premier groupe de rock français à être signé et distribué par une maison de disque britannique. Interprété en français et en anglais, « Pollen » apparaît aujourd’hui un peu… daté.
Peu avant d’entrer dans les studios genevois d’Aquarius pour enregistrer le deuxième album, Philippe Roman quitte le groupe. Son frère Jacques cumule alors basse et claviers. Le très pinkfloydien “The Strands of the Future” est un énorme succès, deuxième meilleure vente d’album de rock français en 1976 (juste derrière Ange) avec 40 000 exemplaires écoulés !
Fort de cette performance, CBS rachète leur contrat. Le groupe dispose de nouveaux moyens qui lui permettent de passer 5 semaines en studio pour enregistrer « Halloween », leur troisième album. Une réelle différence par rapport aux cessions pratiquement Live des deux premiers opus. Michel Masson, un vieux copain, en profite pour les rejoindre et tenir la basse. Superbement produit et très influencé par Tangerine Dream, l’album arrive malheureusement en 1977, année Punk par excellence. Le choc des cultures est à son apogée et la progressive touche le fond. Autre désillusion, l’absence totale de soutien de la maison de disque. Résultat, le disque est un échec commercial.
Pulsar change alors de cap et met en musique “Bienvenue au Conseil d’Administration”, des textes de l’écrivain autrichien Peter Hankle. La pièce de théâtre est jouée à Lyon et enregistrée en plusieurs prises entre avril et mai 1981. Ce sera le quatrième album du groupe. Musicalement, l’album prend note des années 80 en délaissant quelque peu la progressive pour des sons froids et secs. Fort de ce disque, la pièce est également joué à Paris et une autre œuvre est mise en musique : « L’emploi du temps ». Se sera ensuite un long break pour Pulsar qui suspend son vol après que Victor Bosch ait décidé de stopper net l’aventure.
Il faut attendre 1988 pour que les copains se réunissent à nouveau et livrent leur dernier album studio à ce jour « Görlitz », le nom d’une ville à la frontière de l’ex RDA et de la Pologne. Un opus clinique qui n’apporte pas grand-chose à l’œuvre Pulsar. Nullement fâchés, les lyonnais ne s’interdisent pas de remettre le couvert un jour où l’autre. Chose faite en 2002 après un passage au Baja Prog festival de Mexico. Mais il faut attendre 5 ans pour qu’un album soit édité. En 2007, « Memory ashes » marque alors un vrai retour aux sources de la musique progressive.


A ranger entre Ange et Atoll

A écouter sur Myspace
A voir sur la RTS 


Avant Pulsar
: Free Sound (premier nom de Pulsar avec George Chalandon à la basse, futur co-rédacteur en Chef à Libération)

Que sont-ils devenus ?
Victor Bosch
est devenu directeur du Transbordeur, une salle de concert à Lyon. Il est également producteur de la comédie musicale « Notre Dame de Paris » avec Michel Masson comme associé.
Gilbert Gandil continue la musique et compose pour le théâtre, la télé, etc.
Roland Richard est devenu prof de musique.

Fiche technique de Pulsar
Ou : Lyon
Quand : entre 1971 et 1988 – Reformation en 2002
Site internet
Genre
: Progressif
Line up
1971: Philippe Roman (Basse, Chant) – Jacques Roman (Claviers, Mellotron) – Victor Bosch (Batterie) – Gilbert Gandil (Guit, Chant) – Roland Richard (Flûte, Piano)
1976
: Jacques Roman (Basse, Claviers, Mellotron) – Victor Bosch (Batterie) – Gilbert Gandil (Guit, Chant) – Roland Richard (Flûte, Piano)
1977
: Jacques Roman (Claviers, Mellotron) – Victor Bosch (Batterie) – Gilbert Gandil (Guit, Chant) – Roland Richard (Flûte, Piano) – Michel Masson (Basse)
2007 : Gilbert Gandil (Guit, Chant) – Jacques Roman (Claviers, Mellotron) – Victor Bosch (Batterie) – Roland Richard (Flûte, Piano)
Albums
1975: « Pollen » (Kingdone Records)
1976: « The Strands of the Future » (CBS)
1977: « Halloween » (CBS)
1981: « Bienvenue au Conseil d’Administration »
1988: « Görlitz »
Roland Richard (Flûte, Piano)
2007 : « Memory ashes »

Tagged

One thought on “Pulsar

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (55)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (137)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (169)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)