Rock Made in France

Encyclopédie du Rock

Red Cardell

L’idée de marier rock anglo saxon, musique bretonne et folk d’Europe de l’est pousse les deux gars de Loquirec, Jean-Michel Moal et Jean-Pierre Riou à fonder Red Cardell. C’est chose officiellement faîte en 1992.à Quimper en compagnie de Ian Proërer et Patrick Goyat. Rapidement Red Cardell se forge une solide réputation dans le sud Bretagne. Le groupe surf alors sur la vague celtique et part enregistrer en 1993 son premier album « Rouge » à Bruxelles. En 1994, le quatuor devient trio après le départ de Patrick Goyat. Ce n’est qu’en 1996 que « Douleur » voit le jour également enregistré en Belgique. Désormais, ils tournent avec les plus grands dans les nombreux festivals de la région, mais aussi en France, Suisse et Finlande. « Douleur » est même élu album de l’année par une radio Finlandaise ! Quand à la Pologne, l’artiste Renata Przemik reprend trois titres des Bretons. Elle est double disque de platine !
Fort de ce succès oriental, le groupe part enregistrer « Trois » en Slovaquie. Red Cardell s’éloigne de plus en plus de la musique traditionnelle bretonne et du rock pour créer son propre style empreint de chansons françaises et de folklores européens. Avec le quatrième album en 2000, le chant en français est désormais privilégié. « Rock‘n’Roll comédie » est pour la première fois distribué en France par une Major : Sony. Les critiques restent dubitatives sur l’orientation musicale des quimpérois. Un an plus tard, Ian Proërer quitte Red Cardell remplacé par le niortais Manu Masco. Après quelque 1200 concerts, le groupe décide d’enregistrer un live. Il est totalement réalisé en Bretagne et donne lieu au live « La scène » capté à Brest les 17, 18 et 19 janvier 2002. Plus d’une vingtaine de chansons sont enregistrées mais 11 seulement sont retenues pour l’album. Les autres servent alors de base à un disque expérimental : composer des morceaux originaux avec les 16 titres non retenus pour le Live. C’est le très moderne « Cardelectro ». Une simple pause pour le trio qui s’enferme à nouveau en studio et propose en 2003 son 7ème album « Sans fard ». Les tournées s’enchaînent et sont le prétexte à un nouveau live « Bal à L’ouest ». En 2005, Red Cardell pause ses valises dans le Finistère Sud et travaille sur un spectacle (La Danse et le Sens) en collaboration avec le théâtre de Cornouaille à Kemper. En 2006, après une année passée sur les scènes européennes, le groupe sort « Naître ». Un 9ème album placé sous le signe du mélange des cultures avec de la musique bretonne, kabyle, ukrainienne et poitevine ! Mais très peu de folklore dans tout ça puisque la part belle est faîte au rap, à l’électro et à la chanson. Un nouveau voyage pour ces bretons au longs cours.
Les 15 ans du groupe sont l’occasion de sortir en 2008 « Le banquet de cristal ». Un nouvel opus qui ne lésine pas sur le nombre des invités comme autant d‘amis rencontrés sur la route: Thomas Fersen, Dr DAS, Yann Tiersen, Miossec, AL K Traxx, Jimme O’Neil, Gérard Blanchard, Dan Ar Bras
En 2010 sort « Soleil blanc« , le 12ème album du groupe. Réalisé par Stef Mellico, il est enregistré et mixé par le producteur anglais Clive Martin (Négresses VertesStereophonics, David Byrne…). En 2012, les quimpérois invitent le Bagad Kemper sur leur album « Falling in love« . Une présence sur 6 morceaux qui permet au groupe de marier musique bretonne, blues, électro, dub, ragga, etc. Bluffant de maîtrise, d’audace et de modernité !
L’année 2013 est placée sous le signe du live avec album en avril puis un second opus avec le Bagad Kemper en juin. Enfin, pas 100% live puisque le groupe livre un travail de composition pour un défilé du styliste et brodeur Pascal Jaouen et sort un livre retraçant ses 20 ans de bons et loyaux services à la cause rock en Bretagne. Le tout en prenant le temps de tourner et de composer pour le prochain album studio prévu pour 2014. Ouf !

 


A ranger entre Calico et Louise Attaque
A écouter sur Myspace 
A suivre sur Facebook


Avant Red Cardell
 : John Doe (Manu Masco)

Pendant Red Cardell
Manu Masco, Jean-Pierre Riou et Matthieu Péqueriau sont de l’aventure de The Celtic Social Club.

Que sont-ils devenus ?
Ian Proërer tient la batterie derrière Serge Cabon, puis celle des quimpérois Melvin de 2001 à 2009. Ensuite et jusqu’en 2013, il joue avec Pop Music Maker de Lannion qui devient The Ditz en 2013. La même année, il rejoint – à nouveau – Infamous X, un groupe de reprises basé à Brest. 

Fiche technique de Red Cardell
Ou : Quimper
Quand : depuis 1992
Genre : Rock
Line up
1992 : Jean-Michel Moal (Accordéon, Claviers) – Jean-Pierre Riou (Guit, Bombarde, Chant) – Ian Proërer (Batterie) – Patrick Goyat (Basse)
1994 : Jean-Michel Moal (Accordéon, Claviers) – Jean-Pierre Riou (Guit, Bombarde, Chant) – Ian Proërer (Batterie)
2001: Jean-Michel Moal (Accordéon, Claviers) – Jean-Pierre Riou (Guit, Bombarde, Chant) – Manu Masco (Batterie
2011 : Jean-Michel Moal (Accordéon, Claviers) – Jean-Pierre Riou (Guit, Bombarde, Chant) – Manu Masco (Batterie) – Matthieu Péqueriau (Harmonica)
2012 : Jean-Pierre Riou (Guit, Bombarde, Chant) – Manu Masco (Batterie) – Matthieu Péqueriau (Harmonica, Chant)
Albums
1993 : “Rouge” (Kas Ha Bar)
1996 : “Douleur” (Kas Ha Bar)
1997 : “Trois” (Kas Ha Bar)
2002 : “Rock’n’roll comédie” (Kas Ha Bar)
2002 : Live “La scène” (Kas Ha Bar/Coop Breizh)
2003 : “Cerdelectro” (Kas Ha Bar/Coop Breizh)
2003 : “Sans fard” (Kas Ha Bar/Avel Ouest)
2004 : Live “Bal à l’Ouest” (Kas Ha Bar/Avel Ouest)
2006 : “Naître” (Kas Ha Bar / Keltia Musique)
2008 : “Le banquet de cristal” (Kas Ha Bar / Keltia Musique)
2009 : « La fête au village » (Kas Ha Bar / Keltia Musique)
2010 : « Soleil blanc » (Keltia Musique)
2012 : « Falling in love » (Keltia Musique)
2013 : Live « Running in Paris » (Keltia Musique) 

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (110)
  • E
    (68)
  • F
    (68)
  • G
    (56)
  • H
    (55)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (138)
  • N
    (55)
  • O
    (34)
  • P
    (89)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (170)
  • T
    (94)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (8)
  • Z
    (17)