Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Réseau d’Ombres

Un autre de ces groupes de la scène Cold Wave française, Réseau d’Ombres doit son existence à Pierre-Louis Lamballais qui recrute les frères Hamard par l’intermédiaire de petites annonces. Les trois musiciens répètent dans la chambre de Pierre-Yves Hamard où ils enregistrent une première démo de 6 titres produite à 100 ex. La même année, la captation de leur premier concert à Lorient leur permet d’éditer une deuxième K7 comprenant 12 titres principalement chantés en anglais. Très bien implanté dans le petit monde de la Cold Wave, Pierre-Louis Lamballais assure le buzz. Résultat : pendant les quatre années d’existence du groupe, une trentaine d’articles et reportages seront consacrés à Réseau d’Ombres dans la presse spécialisée et underground. Bien joué !
Après une troisième K7 live « Eliotropium », un 45t est dans les bacs en 1985 grâce à l’astucieux système de la souscription. Ce disque leur permet de passer sur FR3 Bretagne et Nantes (Ah bon, Nantes n’est pas en Bretagne ?). La même année, le groupe sort son premier album en partenariat avec le label Kool. En 1987, une étape est franchie avec le 45t « Axe » qui est distribué un peu partout en France mais aussi en Suisse et en Italie par « Les Délires de J&B ». Toujours avec ce label et fanzine de Mulhouse, Réseau d’Ombres édite son second album en 1988. Ce qui n’empêche pas le groupe de splitter peu après.


A ranger entre
Asylum Party et Little Nemo


Avant Réseau d’Ombres
: KM55 (Pierre-Louis Lamballais entre 82 et 83)


Que sont-ils devenus ?
Pierre-Yves Hamard rejoint le groupe angevin La Ruda Salska en tant que bassiste.


Fiche technique de Réseau d’Ombres
Ou : Laval
Quand : entre 1984 et 1988
Genre : New Wave
Line up
Pierre-Louis Lamballais akaErnst (Claviers, Chant) – Jean-Marc Hamard (Basse) – Pierre-Yves Hamard aka Karl (Batterie)
Albums
1984 : K7 “Abracaz” (Auto production) – 100 ex.
1984 : K7 Live « Ireos » (Auto production)
1984 : K7 Live “Eliotropium” (Auto production)
1985 : SP “Mirrors / Instants » (Auto production)
1985 : “Sotcha” (Kool)
1987 : SP “Axe” (Les Délires de J&B)
1988 : « Faction » (Les Délires de J&B / Organisation Records)

Tagged

One thought on “Réseau d’Ombres

  1. Pingback: Blue Valentine | Rock Made in France 1980s, B, Encyclopédie du Rock, Laval, RockRock Made in France

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (121)
  • C
    (110)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (168)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)