Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Satan

Un seul album au compteur des manceaux enregistré en 1975 et sorti en 2016 ! Explications. Fondé en 1967 par plusieurs étudiants de l’École Normale du Mans sous le nom Heaven Road, le groupe se fait la main sur des reprises de Colosseum, The Who, Jethro Tull ou Soft Machine. Aucun ne deviendra instituteur pour se consacrer à 100% au groupe devenu entre temps Satan. Le quatuor s’installe en communauté dans une ferme de la campagne sarthoise (mai 68 n’est pas loin). Le train de vie n’est pas glorieux, mais la foi en leur musique est immense. C’est ainsi que vont naître les morceaux progressifs, après des nuits à bidouiller leur son jusqu’à la perfection. Ils s’appellent encore Heaven Road lorsqu’ils rencontrent, Hervé Leproux en 1971 au Golf Drouot. Et par son intermédiaire, Jacky Chalard bassiste de Dynastie Crisis. Ce sont eux qui les convainquent de changer de nom pour Satan plus « français » et beaucoup plus vendeur à l’époque des Ange et autres Magma. Et c’est ainsi qu’en 1973, ils sont sacrés « Meilleur groupe français semi-professionnel » par la célèbre salle de concert parisienne. Le producteur Claude Lemoine tente de les enrôle pour incarner un groupe de Glam Rock : les Rockets. Ils refusent : « Il fallait se raser la tête et t’étais peint en aluminium de la tête aux pieds… On a dit non, surtout pour les cheveux. » explique Mascon au magazine Gonzaï en 2016. Adieu les paillettes, vive les MJC où ils tournent toute l’année 1974. Pour quelques dates, se sera quand même en première partie du groupe anglais Caravan. Mais après une sombre histoire de rivalité entre organisateurs, le camion des anglais se fait fracturer à Orléans et ces derniers retournent chez eux avec la recette. Pour renflouer le porte monnaie, ils montent le groupe de baloche Ciel d’Eté. Une réussite puisque un an plus tard, ils réussissent à se payer du matériel et à s’offrir un mois de résidence au Studio 20 à Angers. C’est là qu’ils enregistrent sept titres dont cinq figurent sur l’album de 2016.  Quatre mois de porte à porte chez les maisons de disque et le groupe se lasse  – trop vite ? – des réponses négatives. En 1976, Satan n’est plus qu’un souvenir.

A ranger entre Ange et Démon
Blog sur Satan

Avant Satan
Le groupe s’appelait Heaven Road jusqu’en 1971
Satan a aussi joué sous le nom de Rockets

Que sont-ils devenus ?
Christian Savigny  fait carrière comme producteur et programmateur musical à la radio (Chérie FM, Europe 2, Nostalgie…)
Jérôme Lavigne s’est donné la mort en 1987.
André Beldent continue d’écumer les bars avec son groupe de blues.

Fiche technique de Satan
Ou : Le Mans
Quand : entre 1967 et 1976
Genre : Progressif
Line up
André Beldent aka Mascon (Guit, Chant) – Richard Fontaine (Basse) – Christian Savigny (Batterie) – Jérôme Lavigne (Claviers, Chant)
Album
2016 : « Satan » (Mélodie Monster)

4 thoughts on “Satan

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (121)
  • C
    (110)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (168)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)