Rock Made in France

Encyclopédie du Rock

Starshooter

« Un groupe dynamique dans une société saine ». En 1978, les ados avaient leur groupe. Avec Téléphone et Trust, Starshooter a symbolisé le renouveau populaire du rock français après l’essoufflement de la pop progressive des Ange, Triangle et autres Atoll. Mais en 1978, Starshooter a aussi été le premier groupe punk à sortir de l’undergroud où sont restés enlisés Asphalt Jungle et Métal Urbain. Comment ? En mariant la propreté du son à la provocation calculée comme en témoigne le premier 45t « Get Baque », qui enterre de façon provocante et ostentatoire le mythe Beatles. Ecarté des linéaires après une seule semaine d’exploitation, c’est « Betsy Party » qui retient l’attention des programmateurs radio et passe en boucle sur l’antenne d’Europe 1 ou l’excellente reprise des « Poinçonneur des Lilas » de Serge Gainsbourg. Un beau petit succès qui donne aux 4 lyonnais les moyens d’aller plus loin. Dommage, simplement (sic) qu’au moment de la rotation radio de « Betsy Party », le titre et l’album ne sont toujours pas disponibles à la vente !
Mais le punk n’est pas une fin en soit, et leur carrière verse rapidement dans un rock branché, parfois disco, mais toujours original qui ne trouve malheureusement pas son public. Ultime stratégie pour retrouver une place au soleil, un hard rock FM un peu lourd pour le dernier opus enregistré à Londres en 1981 par Mick Glossop pour la modique somme de 47 millions de francs ! Si les moyens sont là, Michel Zacha, lui, n’est plus du voyage. Quelque 37 000 exemplaires plus tard et une tournée devant 400 à 500 spectateurs de moyenne mettent un terme contrarié à l’aventure.
Punk précurseur arrivé au bon moment avec leur premier album, Starshooter n’a ensuite cessé de courir après son succès en surfant avec un temps de retard sur des tendances symbolisées par d’autres. Erreur marketing (texte de chansons par Etienne Roda-Gil, pochette de Kiki Picasso…) ou trop original ? La question reste posée.


A ranger entre BP Zoom et Téléphone
A écouter sur Myspace

Que sont-ils devenus ?
Avec quelque 17 albums à la clé, Hervé Despesse aka Kent poursuit une très belle carrière solo, moins énervée, plus réservée. Très chanson française. Il signe de nombreux textes pour divers artistes, de Johnny Hallyday aux Têtes Raides en passant par Enzo Enzo  et la chanson « Juste quelqu’un de bien » en 1995. Toujours pour l’ex bassiste de Lili Drop, il créé un spectacle en 1999. Sur scène, il tourne un temps avec Les Tit’ Nassels dans un spectacle intitulé « A 3 c’est mieux« . En 2006, il soutient par sa présence aux chœurs un jeune groupe de rock du Nord, BP Zoom. Il est également l’auteur de plusieurs bandes dessinées (Les aventures de Bob Robert) dans le milieu des années 80 et d’un roman « Vibrato » aux Editions JC Lattes sorti en 2007.


Philippe D’Anière aka Phil Pressing signe les photos du premier album solo de Kent. Il se lance dans la confection de bijoux puis gagne la Californie où il exerce le beau métier de décorateur intérieur. Depuis 2000, il restaure des bateaux toujours en Californie. Lire son interview.

Après Starshooter, Jean Clerc aka Jello part à Rennes où il retrouve l’ex Marquis de Sade Frank Darcel. Il tourne un temps derrière Valérie Lagrange puis à la fin des années 80 retrouve Kent à Bruxelle pour l’enregistrement d’un de ses albums avec Gérald de Palmas à la basse. Suit alors une tournée acoustique en duo avec plus 150 dates au bout desquelles ils se fâchent définitivement. Il pose ensuite sa guitare et devient régisseur de Miossec, Kyo ou encore Jean-Louis Murat.


Michel Chaupin aka Mickey Snack travaille à la radio Zenzil.


Fiche technique de Starshooter
Ou : Lyon
Quand : entre 1977 et 1982
Site internet
Genre : Rock
Line up
Hervé Despesse aka Kent Hutchinson, aka Kent Cokenstock (Chant, Guit) – Jean Clerc aka Jean Clarck aka Jello (Guit) – Michel Chaupin aka Michael Crowsky aka Mickey Snack (Basse) – Philippe Danière aka Phil Pressing (Batterie)
Albums
1978 : « Starshooter » (EMI)
1978 : SP « Get baque » (EMI)
1979 : « Mode » (EMI)
1980 : « Chez les autres » (EMI)
1981 : « Pas fatigué » (CBS) – 37 000 ex.
Et s’il n’en reste qu’un
1978 : « Starshooter »

Tagged

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (110)
  • E
    (68)
  • F
    (68)
  • G
    (56)
  • H
    (55)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (138)
  • N
    (55)
  • O
    (34)
  • P
    (89)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (170)
  • T
    (94)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (8)
  • Z
    (17)