Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Teenage Head

C’était l’époque du punk et les rockers montaient des groupes pour éloigner l’ennui et bannir le disco. Oui, c’était en 1976 et à Pau, cinq jeunes se réunissent deux fois par semaine et le week-end pour répéter et se dire que l’usine n’est qu’une façon de gagner un peu d’argent avant de partir en tournée dans le monde entier. En attendant, Teenage Head (du nom d’un album des Flamin’ Groovies de 1971) se rode en faisant les premières parties de Starshooter, Little Bob, Dr Feelgood, Bijou… Font quelques festivals (Irun…Mais pas celui de Mont de Marsan), gagne le tremplin RTL – CBS et monte à Paris enregistrer un titre (« You don’t own me » malheureusement perdu). On leur promet même les studios de Manhattan. Leur répertoire ?  Des compos et des reprises des Stones et des Kinks. On est plus proche du rock que du punk. C’est pourtant en 1977 que le groupe se monte. Un quintet qui se transforme en quartet après de le départ de Guy Bourseau en 1978. Un an plus tard, aucun album, des problèmes de drogue et un groupe qui explose en plein vol avec pas mal de petites trahisons entre amis à la clé.

A classer entre Teenage Head et Nihil
A écouter sur Bandcamp
A ne pas confondre avec Teenage Head de Saint Malo

Que sont-ils devenus ?
Rocky monte Les Modernes en 1979 (revival 60’s) puis monte sur Paris en 1980 et créé Ricky Amigos en 1982, un mélange de flamenco, rumba et rock avec El Melanas (ex Joint de Culasse et Moza Pop (ex Duroc et road manager de Téléphone). Le groupe existe encore aujourd’hui (2017).
En 1979, Didier Podras met sur pied Buchenwald Palace. Le groupe fait long feu, le chanteur se tuant en voiture.

Fiche technique de Teenage Head
Ou : Pau
Quand : entre 1977 et 1979
Genre : Rock
Line up
1978 : Ricky (Chant) – Didier Podras (Guit) – Alain Lalanne (Basse) – Alain Puyau (Batterie)
Ancien membre
Guy Bourseau (Guit)
Album
2017: « Démo 1978 » (Caméléon)

Laisser un commentaire

Les bonnes infos







Marketplaces