Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Trust

Aussi célèbre que Téléphone dans les années 80, Trust reste – aujourd’hui encore – la seule formation populaire de Hard Rock français. Un groupe également respecté par ses pairs qui su attirer en son sein des musiciens étrangers comme Clive Burr et Nico Mc Bain, deux batteurs des très anglais Iron Maiden. Autre complicité anglo-saxone, l’amitié qui lie Bon Scott et le groupe bien avant l’enregistrement de leur LP éponyme à Londres. Oui, cela date de l’enregistrement du premier 45t à Paris en 1977. Bon Scott est venu saluer les Rolling Stones qui officient dans un studio jouxtant celui de Trust. Il pousse une porte, jette un œil et… c’est parti ! De la première partie au Stadium à la reprise de « Ride on », en passant par la volonté du chanteur d’AC/DC de traduire « Répression » en anglais (il meurt juste avant…), où par les incessantes tournées communes, Trust emprunte le sillon des australiens. Mais, ils s’émancipent puisqu’ils finissent par tourner en tête d’affiche en Angleterre, aidé  en cela par leur maison de disque, CBS, et son patron, Alain Levy, qui croit dure comme fer au potentiel du groupe. Il est suivi par la station de radio Europe 1 et son animatrice, Mychèle Abraham, qui était alors la compagne d’Alain Levy…
Tout cela n’empêche pas Bernie Bonvoisin de refuser de tourner aux USA en première partie d’AC/DC et de Judas Priest. Trust emprunte alors les routes de France et joue dans des salles de 10 000 personnes redécorées d’un immense Bulldozer. C’est un gouffre financier. Autre rendez-vous mal négocié, celui du quatrième album qui explose tous les budgets sur de simples maquettes avec Andy Johns (producteur de Led Zeppelin, Deep Purple…). L’album sera finalement terminé à Paris en 6 mois au studio Davout. Autant d’expériences malheureuses qui minent l’ambiance et finissent par tuer le groupe en 1985. Une fin prématurée, qui ne doit pas faire oublier que durant ces années, Trust fut la conscience politique de toute la banlieue bien avant l’arrivée de IAM ou NTM. «  Police Milice », « Bosser huit heure » et bien sûr « Antisocial » seront les hérauts d’une jeunesse qui finira par voter Mitterrand en 1981.
Les différentes et nombreuses reformations (en 1988 à l’occasion d’une reprise d’Antissocial avec Antrax sur scène en Angleterre, puis en 1996 et en 2006) ne permettront pas de renouer avec le glorieux passé militant, même si les tournées feront salle comble. Pour preuve l’enregistrement du live « Soulagez vous dans les urnes » en 2006 au Festival de Bobital en Bretagne… Rendez-vous est pris à l’automne 2008 avec « 13 à table » tout en demi teinte. Et si l’on en croit le communiqué de presse officiel du groupe daté du 13 février 2013, Trust existe encore : « Trust ne fera finalement pas partie de l’affiche du festival Sonisphère les 08 et 09 juin prochains. Les 2 leaders du groupe n’ayant pas trouvé d’accords juridiques et financiers qui leur permettraient de retravailler ensemble. » Sic. Chose faite en 2016 avec le « Au nom de la rage tour » qui semble avoir ressoudé le duo puisqu’un nouvel album studio sort le 30 mars 2018.

A ranger entre Métal Urbain et NTM

A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook


Avant Trust
: Iron Maiden (Clive Burr et Nico Mc Bain) ; Volcania (Yves Brusco) ; Taxi, Warning (Frédéric Guillemet) ; TNT, Ocean et Face to Face (Farid Medjane) – Papoose de 1971 à 1975 puis Starr System pour le batteur Jean-Emile Hanela. A noter que dans Starr System, jouait aussi l’ex Variations Jacques Grande. Thierry Niro futur Nirox tenait la batterie des célèbres Bandits niçois.

Que sont-ils devenus ?
Entre deux reformations, Bernard Bonvoisin tâte du cinéma avec passion, succès et talent. Comme acteur tout d’abord, (« Hiver 54, Abbé Pierre », « La Haine ») puis comme réalisateur avec les « Les démons de Jesus » (1997), « Les grandes bouches » (1999) aux dialogues toujours dignes du maître Audiard et à la bande son impeccablement rock. Suivi en 2002 de la comédie historique « Blanche ». A noter également la sortie de 4 albums solos : « Couleur passion » (1986), « En avoir ou pas » (1988) et « Etreinte dangereuse » (1993) signés sur le label Vigathe fondé par Alain Levy alors chez Polygram et en 2010, « Organic » avec Izo, ancien guitariste et bassiste de Trust qui a déjà réalisé des albums des Rita Mitsouko et Olivia Ruiz. Enfin, Bernie est également écrivain avec « Vous êtes faites de peines étranges ».

Nono Krief devient guitariste de Johnny Hallyday en 1985. Il en prend pour 7 ans. Ce qui ne l’empêche pas de participer à de très nombreux enregistrements (Pat O’May, Yann Armellino, Jean-Jacques Goldman, Ange, Stocks, Fred Blondin, Boxer…). En 1994, il commercialise une méthode d’apprentissage de la guitare en 3 DVD. En 2009, on note sa présence sur le disque de reformation de Shakin’ Street et du groupe Big Ben. En 2011, il sort enfin son premier album solo chez XIII Bis Records simplement intitulé « Nono« . On y retrouve Pat Llaberia à la guitare, Fred Guillement à la basse, etc.


Clive Burr
(1957-2013), batteur d’Iron Maiden de 1978 à 1983 intègre Trust pour l’album « IV ». On le retrouve ensuite chez Stratus, Gogmagog et Elixir (1 album chacun) sans oublier Praying Mantis. Il était atteint d’une sclérose en plaque. Iron Maiden avait donné plusieurs concerts de soutiens.


Autre batteur de la Dame de Fer à être passé par la case Trust, Nicko McBain enregistre « Marche ou crève » avec les frenchies. Un séjour de courte durée puisque cela fait maintenant plus de 20 ans qu’il tape à nouveau pour Iron Maiden.


Après 1979, Raymond Manna devient manager du groupe puis continue l’expérience s’occupant de Warning. Il se reconvertit dans l’humanitaire dans les années 90.


Jean-Emile Hanela
monte le groupe F.F.I. avec le guitariste de Nightrider. Il joue aussi sur le premier album de Hellectrokuters.


Bassiste de Trust pendant près de 10 ans, Yves Brusco tient aujourd’hui la guitare dans Boxer et Decorum. Il renoue avec Trust en 2006. En 2012, toujours comme guitariste et avec Farid Medjane à la batterie, il est de l’aventure Handful of Dust puis Buzz en 2016 .


Kevin Morris
qui participa à la tournée « Répression » joua avec Dr Feelgood


Hervé Koster
est batteur de studio. On le retrouve – lui aussi – derrière Johnny Hallyday, mais également Yannick Noah depuis son premier album et Louis Bertignac.


Frédéric Guillemet
, bassiste intermittent de Johnny Hallyday, fut de la première mouture de Face to Face et joua avec Warning. Il est est un des membres fondateurs de Boxer et de GL Band. En 2009, on le retrouve dans la nouvelle formule Shakin’ Street.


David Jacob
joue dans Royal Bubble Orchestra

Fiche technique de Trust

Ou : Paris 

Quand : entre 1977 et 1985. Reformation en 1988, 1996 et 2006

Site Internet

Genre : Hard Rock 

Line up

1977 : Bernard Bonvoisin aka Bernie (Chant) – Norbert Krief aka Nono (Guit) – Raymond Manna (Basse) – Jean-Emile Hanela (Batterie)

1979 : Bernard Bonvoisin aka Bernie (Chant) – Norbert Krief aka Nono (Guit) – Yves Brusco aka Vivi (Basse) – Jean-Emile Hanela (Batterie)

1995 : Bernard Bonvoisin aka Bernie (Chant) – Norbert Krief aka Nono (Guit) – David Jacob (Basse) – Thierry Niro aka Nirox John (Batterie)
2008 : Bernard Bonvoisin aka Bernie (Chant) – Norbert Krief aka Nono (Guit) – Yves Brusco aka Vivi (Guit) – Ismaila Diop (Basse) – Farid Medjane (Batterie) – Bruno Le Goff (DJ)
2017 : Bernard Bonvoisin aka Bernie (Chant) – Norbert Krief aka Nono (Guit) – Ismalia Diop (Guit) – David Jacob (Basse) – Christian Dupuy (Batterie)

Depuis 1977, c’est la valse des batteurs : Christian Cheffeu (1977), Omar Ben El Mabrouk (1977), Kamel B (1977), Sherwin Rosman (1978), Kevin Morris (1980), Nicko Mc Brain (1981-1982), Clive Burr (1983), Thierry Dutru (1984), Farid Medjane (1983-1985, 1988-1989, 2006-2011), Hervé Koster (1988, 1997-2000) et Frank Mantegari (2016)

A également joué et enregistré avec Trust : Frédéric Guillemet (basse) sur le live à Bercy « Paris by night » et « En attendant ».

Albums

1977 : SP (Pathé Marconi)

1978 : SP « Prends pas ton flingue / Paris by night » (Pathé Marconi)

1979 : « Trust » (CBS)

1980 : « Repression » (CBS)
1980 : Compilation « Trust en anglais » (CBS)

1981 : “Marche où crève” (CBS)

1982 : « Trust IV » (CBS)

1983 : « Rock’n’Roll » (CBS)

1988 : EP « En attendant » (Celluloïd)

1992 : Live « Répression »

1992 : EP « Prends pas ton flingue » (EMI)

1993 : Compilation « The Backsides » (Sony)

1995 : « Europe et Haine » (NBKB) – 100 000 ex.

1997 : Compilation « Anti Best of » (Sony)

1997 : Live “Alive” (NBKB)

2000 : « Ni Dieu, ni maître » (XIII Bis record)

2000 : Live « Still alive » (NBKB)

2006 : Live « Soulagez vous dans les urnes » (Universal)

2008 : « 13 à table » (Mercury / Universal)
2009 : Live « 4 décembre 2007 / 5 juin 1982 » (XIII Bis Records)
2017 : « Live » Au nom de la rage tour »
2018 : « Dans le même sang » (Verycords)

Et s’il n’en reste qu’un

1979 : « Trust »

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (107)
    • B
      (129)
    • C
      (114)
    • D
      (112)
    • E
      (69)
    • F
      (68)
    • G
      (56)
    • H
      (57)
    • I
      (26)
    • J
      (38)
    • K
      (49)
    • L
      (80)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (72)
    • S
      (177)
    • T
      (96)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)