Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

AqME

Né sur les cendres encore chaudes de Neurosyndrome, AqME affirme d’entrée sa volonté et son indépendance. Sans maison de disque, ils partent en Suède enregistrer leur premier opus sous la houlette de Daniel Bergstrand. De retour en France, ils enchaînent les concerts finissent par signer sur le label indé At(h)ome qui sort leur véritable premier LP « Sombres efforts ». Le premier enregistrement restant sous forme de démo qui sera réédité plus tard avec 3 titres supplémentaires et une vidéo du titre « TN » où l’on peut croiser Bill d’Enhancer et Kémar de Pleymo. Retour à la case Suède pour le deuxième album qui dégage une plus grande maturité. Leurs concerts commencent à être sold out. A l’Elysée Montmartre, Nicolas Sirkis (Indochine) est aux premières loges. Séduit, il les invite en première partie de ses concerts.
Pour le troisième opus, AqME reste à Paris. Ils confient l’enregistrement à Steve Prestage (Black Sabbath, Peter Gabriel, Gérald De Palmas…). Un changement d’habitude qui n’enlève en rien le côté sombre du groupe. Côté amitié, ils restent fidèles à Nicolas Sirkis et confient une chanson à Indochine. C’est le titre « Aujourd’hui je pleure » sur Alice & June. Après un live enregistré à Nantes, le groupe fait une pause. En février 2008, le quatrième rendez-vous studio est dans les bacs toujours chez At(h)ome où ils ont à nouveau signé pour 3 albums. Des albums qui se feront avec l’ex Lazy Julien Hekking à la guitare venu palier le départ de Benjamin Rubin en 2009. En 2012, c’est Thomas Thirrion au chant qui tira sa révérence, remplacé par Vincent Peignart-Mancini. 


A ranger entre Mass Hysteria et Weak
A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook

Avant et pendant AqME :
Julien Hekking a joué au sein de Lazy, Grymt et Dysby.
En parallèle d’AqME, Thomas Thirrion tourne dans Vicki Vale, un projet acoustique avec Yann de Mass Hysteria.
De son côté, Etienne Sarthou tient la batterie d’un projet Death Métal : « Grymt : My dark One ».
Vincent Peignart-Mancini joue dans The Butcher’s Rodeo et avait fait de même dans Noswad.

Que sont-ils devenus ?
Depuis fin 2008, Benjamin Rubin se consacre à son projet Stoner, Die On Monday où jouent également Guillaume Brouzes (ex batteur de Comity), Toni Rizzotti (chanteur d’Enhancer) et le bassiste de Vegastar, Vincent Mercier.
Thomas Thirrion se consacre à sa passion : le tatouage.


Fiche technique d’AqME
Ou : Paris
Quand : depuis 1999
Site internet
Genre : Métal
Line up
1999 : Etienne Sarthou (Batterie) – Thomas Thirrion (Chant) – Sofi (Basse) – Benjamin Rubin (Guit)
2001 : Etienne Sarthou (Batterie) – Thomas Thirrion (Chant) – Charlotte Poignet (Basse) – Benjamin Rubin (Guit)
2009 : Etienne Sarthou (Batterie) – Thomas Thirrion (Chant) – Charlotte Poignet (Basse) – Julien Hekking (Guit)
2012 : Etienne Sarthou (Batterie) – Vincent Peignart-Mancini (Chant) – Charlotte Poignet (Basse) – Julien Hekking (Guit)
Albums
1999 : « University of nowhere » (At(h)ome)
2002 : « Sombres efforts » (At(h)ome)
2004 : « Polaroïds & Pornography » (At(h)ome)
2005 : « La fin des temps » (At(h)ome)
2005 : Live « Live(s) » (At(h)ome)
2008 : « Hérésie » (At(h)ome)
2009 : « En l’honneur de Jupiter » (At(h)ome)
2012 : « Epithete, Dominion, Epithate » (At(h)ome) – Réédité en octobre 2012 comprenant 6 titres inédits avec Vincent au chant.
2014 : « Dévisager Dieu » (At(h)ome)
2017 : « Aqme » (At(h)ome)

Tagged , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces