Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Bästard

C’est sur les cendres de Deity Guns qu’Eric Aldéa monte Bästard en 1993. En cinq ans seulement, les lyonnais vont devenir la référence française de la Noïse. Aujourd’hui encore, le groupe est cité en exemple par toute cette scène. A juste titre tant leur rock teinté de jazz, d’indus et de noïse qui innove dans un monde en mal d’expérience intelligente. Rares sont les groupes qui apportent quelque chose de nouveau et marquent de leur empreinte, non seulement l’underground, mais également la scène française. Comme quoi, être animateur radio (ce que fut Eric Aldéa à ses débuts) mène à tout. L’aventure Bästard donne naissance à 5 albums, le dernier « Radiant, discharged, grossed of » étant le point d’orgue ouvrant vers l’univers du Post Rock cher à Tortoise. En 1997, le groupe s’arrête au sommet de son art après un travail d’improvisation avec Yann Tiersen.
En 2005, Bästard se retrouve pour un concert unique à l’occasion des 20 ans de la salle Confort Moderne de Poitiers. Une nouvelle rencontre qui donnera directement naissance à Zëro. Mais ceci est une autre histoire.

A ranger entre Deity Guns et Zëro
A écouter sur Myspace
A voir, l’interview d’Aric Aldéo


Avant Bästard

L’ancien étudiant en école d’Architecture Eric Aldéa anime aussi l’émission de Radio « Un peu de pain pour finir votre purée ». Puis il monte le groupe Deity Guns (1989 -1993) qui a le temps de sortir 3 albums dont « Trans lines appointment » produit par Lee Ranaldo de Sonic Youth.

Que sont-ils devenus ?
En 2005, Eric Aldéa, Franck Laurino et François Cuilleron forment Zëro. Ce n’est pas Bästard, mais ça y ressemble bougrement.
Pour Eric Aldéa ajoutons la composition de musique pour les spectacles du chorégraphe Abou Lagraa et sa compagnie de danse contemporaine La Baraka. Il se consacre aussi au projet Narcophon et a le temps de sortir deux albums solo sous son nom.
Franck Laurino joue dans Spade & Archer.

 

Fiche technique de Bästard

Ou : Lyon

Quand : entre 1993 et 1997

Genre : Noïse

Line up

Eric Aldéa (Chant, Basse) – Franck Laurino (Batterie) – François Cuilleron (Guit, Violon)

Albums

1994 : « The hunt » (Auto production)

1994 : « Bästard » (Semantic / Zeitgeist)

1995 : « Death in a pale horse » (Semantic / Zeitgeist)

1995 : EP « Blind sink »  (Semantic / Zeitgeist)

1996 : EP « Chinatown » (Semantic / Zeitgeist)

1996 : « Radiant, discharged, grossed of » (Semantic / Zeitgeist)

1997 : « Side stuff » (Auto production)

1997 : EP « Illinois hi-tones rejected » (Sugar & Spice)

1998 : EP « La mancha » avec Yann Tiersen (Ici d’Ailleurs)

2003 : Compilation « The acoustic machine » (Ici d’Ailleurs)

2006 : Live « Yet reloaded… » (Ici d’Ailleurs)

Tagged

One thought on “Bästard

  1. Pingback: Narrow Terence | Rock Made in France 2000s, Encyclopédie du Rock, Marseille, N, PopRock Made in France

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (121)
  • C
    (109)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (168)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)