Rock Made in France

Nanogramme, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Elixir

Les parisiens d’Elixir commencent forts en décrochant dès 1979 le grand prix du Golf Drouot un an après leur création. Il n’en fallait pas plus pour signer – et pour 7 disques ! – chez Phonogram et sortir un premier album « L’important, c’est la fête » en 1980 avec leur nouveau guitariste recruté par petites annonces : Thierry Huylebroeck. Dans un style rock français pur jus (voir ska sur la Face B), le groupe se défend plutôt bien. Pour le second opus, un chanteur bordelais est engagé : Pierre Banneau. Aussitôt le disque enregistré avec les nouvelles composition et paroles de l’impétrants, le groupe part à l’assaut de l’Olympia avec Ciné-Palace, un autre groupe Phonogram. Le succès est au rendez-vous, ce qui n’empêche pas un manque flagrant de reconnaissance. Ils sont alors remerciés par le label provoquant le split du groupe un an plus tard.

A ranger entre Starshooter et Les Calamités

Avant Elixir
Jean-Claude Charrin
jouait dans Sade entre 1972 et 1980, tout comme André Capmarty.
Pierre Banneau était guitariste chanteur du groupe rock CORAIL venu du Bassin d’Arcachon. Ils ont sorti un 45t.

Que sont-ils devenus ?
Venant du Hard Rock, Thierry Huylebroeck retourne à ses premières amours et remet sur pied son premier groupe : Wotan. Le groupe change de nom dans les années 90 et devient KOB. En effet, ils se sont aperçus que Wotan était un nom utilisé par les nazis pour leur propagande !
Après Elixir, Pierre Banneau a formé le groupe Tutti Quanti à Bordeaux avec le guitariste et le batteur de Corail. Il y tenait claviers et chant. Leur unique 45t « Tous en Kimono » a été produit par Richard Seff. Ensuite, retour sur le Bassin d’Arcachon où il forme le groupe Shine comme claviers et saxophoniste. Ils éditent deux 45 tours : « Viens faire un tour dans mon rêve » et « Comme un Héros » distribués par CBS. Depuis 2005 il tourne seul en « homme-orchestre » sous le pseudonyme de Hibou l’artisan chansonnier et a auto produit le cd de 10 titres festifs « Chansons de vide-greniers pour panier à crabes ».
En 2017 avec le guitariste de Corail, ils remportent le concours « Agorila » en signant le tube 2017 sorti sur la compilation des fêtes de Bayonne avec la chanson « la Giga Gigue » sous le pseudonyme  » Les James Bond de Bayonne ». En 2020 il réalise un clip avec un ami contrebassiste, le groupe s’appelle « Les Trouducs » et la chansons « Corona Circus« .

Fiche technique d’Elixir
Ou : Paris
Quand : entre 1978 et 1982
Genre : Rock
Line up
1980 : Marc David (Chant) – Thierry Huylebroeck (Guit) – Jean-Claude Charrin (Basse) – André Capmarty (Batterie)
1981 : Pierre Banneau (Chant) – Thierry Huylebroeck (Guit) – Jean-Claude Charrin (Basse) – Bertrand Peyrat (Batterie)
Albums
1980 : « L’important c’est la fête » (Philips)
1981 : « Gyrophare » (Philips)

One thought on “Elixir”

  1. Ben Popp Ben Popp dit :

    Bravo pour le travail de mémoire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (115)
    • B
      (134)
    • C
      (119)
    • D
      (118)
    • E
      (71)
    • F
      (73)
    • G
      (58)
    • H
      (65)
    • I
      (30)
    • J
      (41)
    • K
      (50)
    • L
      (85)
    • M
      (143)
    • N
      (62)
    • O
      (37)
    • P
      (99)
    • Q
      (3)
    • R
      (73)
    • S
      (191)
    • T
      (98)
    • U
      (18)
    • V
      (48)
    • W
      (45)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)