Rock Made in France

Nanogramme, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

IRIS

Créé en Franche-Comté par Gérard Cappagli et Tony Carbonare quand ils étaient au lycée, IRIS, connaît les concerts de MJC, la joie d’un album (et de deux 45t) et la déception d’une rupture prématurée en 1972 après la sortie de l’opus. Le groupe ne résiste pas au départ de Gérard Cappagli. IRIS reste comme une des 20 formations majeures françaises de rock progressif. Ils restent néanmoins moins connus que Ange dont ils ont partagé le même manager. Logique si on tient compte du peu de distance qui sépare Belfort de Montbéliard.
En 2009, IRIS se reforme (IRIS2) et enregistre de nouveau un album sur CD. Mais la distance qui sépare les musiciens s’avère être un vrai obstacle à une future nouvelle ambition.

A ranger entre Ange et Carpe Diem

Avant IRIS
Gilbert Henry est un ancien Diplodocus.
Alain Demeusy a joué dans Utah et Diplodocus.
Michel Bidaut est un ex Voodoo Doctors et Substance, groupe de Nancy (un 45t en 1972)
Les deux nouveaux musiciens de la reformation de 2007 (le batteur Jean-Paul Simonin et le clavier Jean-Pierre Robert sont d’anciens Machin et Hubert-Félix Thiéfaine.

Que sont-ils devenus ?
Après la dissolution, certains musiciens dont Tony Carbonare ont accompagné Hubert Félix Thiéfaine jusqu’en 1983. Il formera en parallèle la formation Machin. Il deviendra par la suite tourneur et manager du chanteur.
Alain Carbonare rejoint Alan Stivell. Il joue également dans Machin et le groupe Wurtemberg. Il est aujourd’hui Luthier.
Gérard Cappagli joue dans Eastern Road, rapidement devenu Calamine, un groupe de Champagne-Ardennes qui sort chez Stern le 45t « La Dame Noire / L’adolescent » en 1982. En 2007, il s’installe au Pays Basque français où il continue la musique sous le nom de Gédéon de B.
Alain Demeusy joue dans Interversion, Wurtemberg puis monte un trio avec Gérard Jelsch (Ange) et Vic Vergeat (Toad).
Michel Bidaut joue dans The Boomers.

Fiche technique d’IRIS
Ou : Montbéliard
Quand : entre 1970 et 1972. Reformation entre 2007 et 2009
Genre : Progressif
Line up
1970
 : Tony Carbonare (Basse, Chant) – Gérard Cappagli (Guit) – Gilbert Henry (Batterie) – Alain Carbonare (Claviers, Chant)
1972 : Tony Carbonare (Basse, Chant) – Alain Demeusy (Guit) – Michel Bidaut (Batterie) – Alain Carbonare (Claviers, Chant)
2007 : Tony Carbonare (Basse, Chant) – Gérard Cappagli (Guit) – Jean-Paul Simonin (Batterie) – Alain Carbonare (Claviers, Chant)
2008 : Tony Carbonare (Basse, Chant) – Gérard Cappagli (Guit) – Jean-Paul Simonin (Batterie) – Jean-Pierre Robert (Claviers, Chant)
Albums
1972 : SP « Chrysalide / Décadence »
1972 : « Litanies » (Connection)
1973 : SP « Aux portes de la ville / Opus 340 »
Avec IRIS2
2009 : « ça pourrait bien recommencer »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (114)
    • B
      (133)
    • C
      (119)
    • D
      (117)
    • E
      (70)
    • F
      (73)
    • G
      (57)
    • H
      (64)
    • I
      (30)
    • J
      (40)
    • K
      (50)
    • L
      (84)
    • M
      (142)
    • N
      (62)
    • O
      (37)
    • P
      (98)
    • Q
      (3)
    • R
      (73)
    • S
      (187)
    • T
      (98)
    • U
      (18)
    • V
      (48)
    • W
      (45)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)