Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Moriarty

Moriarty groupe « Made in France » ? N’en doutons pas, puisque ces américains, suisses, vietnamiens et autres français ont majoritairement été élevés en plein air à l’ombre de nos chers monuments parisiens. Huit musiciens au total qui jusqu’en 1999 apprennent le métier en reprenant des standards de blues. En 1999, c’est le grand chambardement avec le départ de Charlène Dupuy, Médéric de Vanssay et Davide Wood, tandis que la chanteuse Rosemary Standley fait sa grande entrée dans le line up. C’est l’heure des premières compositions originales dans une tonalité un peu plus rock, country irlandaise et… acoustiques pour cause de départ des différents batteurs. Réduit à cinq, Moriarty voit la chance sourire en 2005 lorsque son chemin croise ceux de Jérôme Deschamp et Macha Makeieff qui vont coproduire (avec Naïve) leur deuxième album. Et pendant deux ans, le groupe présente ses titres au public et finit par vendre quelque 150 000 exemplaires de Gee whiz but this is a lonesome town”. Deux années qui les font passer d’illustres inconnus à valeur sûre de la scène hexagonale. Inévitablement, les premières propositions artistiques connexes affluent sur le bureau et aboutissent à l’enregistrement d’un titre de Depeche Mode pour une compilation, la BO du dessin animé « La véritable histoire du chat botté » de Pascal Hérold, Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, sans oublier la participation au deuxième album d’Emilie Loizeau. En 2011, sort le troisième opus qui conforte cette agréable sensation que Moriarty est vraiment un phénomène musical bien à part dans le panel français. Pour son quatrième album aux invités prestigieux (Wayne Standley, Moriba Koïta, Don Cavalli, Mama Rosin), Moriarty verse un peu plus dans le blues.


A ranger entre Arcahuetas et French Cowboy
A écouter sur Myspace
A suivre sur Facebook 

Pendant Moriarty 
Arthur B. Gillette aide le groupe Astéréotypie constitué de quatre garçons, d’à peine 20 ans, atteints d’autisme (2 albums)

Fiche technique de Moriarty
Ou : Paris
Quand : 1995
Site internet
Genre : Folk
Line up
1995 : Charlène Dupuy (Chant) – Médéric de Vanssay (Batterie) – Davide Woods (Sax) – Thomas Puéchavy (Harmonica) – Arthur B. Gillette (Guit, Piano) – Stéphan Zimmerli (Contrebasse, Guit) – Charles Camignac (Dobro, Guit, Xylophone)
1999 : Rosemary Standley (Chant) – Thomas Puéchavy (Harmonica) – Arthur B. Gillette (Guit, Piano) – Stéphan Zimmerli (Contrebasse, Guit) – Charles Camignac (Dobro, Guit, Xylophone)
Et sur scène : Vincent Talpaert (Batterie, Percussions) – Eric Tafani (Batterie, Percussions)

Albums
2005 : “The Ghostless takes” (Auto production)
2007 : “Gee whiz but this is a lonesome town” (Naïve)
2011 : “The missing room” (Naïve)
2013 : « Fugitives »
2015 : « Epitaph »
2017 : Live « Echoes From The Borderline »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (108)
    • B
      (130)
    • C
      (114)
    • D
      (114)
    • E
      (69)
    • F
      (70)
    • G
      (57)
    • H
      (58)
    • I
      (26)
    • J
      (38)
    • K
      (49)
    • L
      (80)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (72)
    • S
      (179)
    • T
      (97)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)