Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Nef

C’est avec Marc Alessio que le guitariste Richard Lorenzi créé Nef en 1975 après son aventure Atlantide qui l’aura conduit en Belgique, en Allemagne et aux Pays Bas. Mais aussi à organiser des concerts au fonds d’une impasse à Avignon pendant le festival. Magma, Zoo, Art Zoyd… Toute la faune progressive française a défilé chez Richard Lorenzi.
Formation atypique (pas de section rythmique, mais deux guitaristes), Nef associe également sur scène les projections du photographe Guy Gervais. L’objectif est alors de construire des sons autour des deux guitares à l’aide de tuyaux et de l’eau, d’agrafes sur les cordes, des guitares sur des radiateurs, etc. En 1978, Marc Alessio quitte le groupe. Il est remplacé par Vincent Tronc. Nef passe de deux guitaristes à un guitariste et un clavier. Leur musique est influencée par la scène allemande et des groupes comme Krafwerk, Ash Ra Tempel ou Klaus Schulze. Pendant 3 ou 4 ans, Nef va ainsi tourner, toujours avec les projections du Guy Gervais et composer plusieurs musiques de spectacle, notamment pour le prestidigitateur Georges Colomb.
Alors qu’ils ne tournent plus depuis 2 ans, Jean-Marie Valles, disquaire incontournable de Nîmes pendant 40 ans, les convainc d’entrer en studio. L’album sera tout sauf un témoignage de leurs années de scène, puisqu’à part « Propos d’épouvantail », tous les titres sont des nouvelles compositions. En studio, certains instruments font leur apparition comme l’accordéon ou une boîte à rythme. Enregistré sur un 8 pistes, l’album est transcendé par l’ingénieur Claude Lagarde, au studio Bruit Rose à Nîmes. Un seul morceau contient des textes. Toujours cette volonté de partir du son. Mais de grosses galères d’inondation compressent les délais et ne permettent pas d’enregistrer le morceau titre de l’album « Mais alors !!?… C’est à l’envers ».  Le pressage est programmé à Paris chez Pathé Marconi… Qui est alors occupé à represser les disques de Tino Rossi mort quelques heures avant. Résultat : tout est fait dans l’urgence et une bonne partie des disques sort voilée. Ce n’est pas finit. A la fin des années 80, le stock restant est pris dans des inondations. Sur les 2000 disques pressés, peut ont survécu. Si ce n’est qu’en 2019, on peut redécouvrir le magnifique travail de Nef avec la réédition de l’opus par un disquaire des puces de Saint Ouen. Entre Tom Waits, Krautrock et musique de film, Nef dévoile un univers original et toujours d’actualité.

A ranger entre Ergo Sum et Art Zoyd
A écouter sur Bandcamp

Avant Nef
Richard Lorenzi monte Atlantide (1969 – 1975) avec le guitariste Raymond Alberti.

Que sont-ils devenus ?
Richard Lorenzi et Vincent Tronc fusionne avec un autre groupe d’Arles, Sealsia pour devenir Wladimir Sealsianeff jusqu’en 1989.
Vincent Troc jouera dans Shaman et Gadjo. Il se produit également sous son nom. Son dernier disque “Zanimo” est sorti en septémbre 2019.

Fiche technique de Nef
Ou : Arles
Quand : entre 1975 et 1983
Genre : Progressif
Line up
1975 : Richard Lorenzi (Guit) – Marc Alessio (Guit)
1976 : Richard Lorenzi (Guit) – Jean-Louis Lobstein (Claviers, Basse) – Marc Alessio (Guit)
1978 : Richard Lorenzi (Guit) – Vincent Tronc (Claviers)
Album
1983 : « Mais alors !!?… C’est à l’envers » (Auto production) – Réédité en 2019 par Ici, Bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses