Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Cortex

En activité entre 1974 et 1982, Cortex est une des plus belles réussites françaises en matière de jazz rock matinée de funk. Précurseur du disco, et d’une manière générale de la french touch, le groupe centré autour d’Alain Mion et d’Alain Gandolfi a su s’approcher du génie Steve Wonder et autres princes du groove et du jazz américains à la Herbie Hancock.
Un an après la création du groupe, les deux musiciens sortent « Troupeau bleu » avec Jean Grevet à la basse et Mireille Dalbray au chant. La signature Cortex est déjà bien présente avec ce mélange soul et jazzy. Un mariage des genres qui séduit plus de 7000 personnes. L’album est réédité et se vend alors à 10 000 exemplaires. Après deux 45t, l’album « Mary & Jeff »  et la BO d’un film dont les bandes ont disparues dans un incendie, Cortex sort son troisième album en 1977. De l’avis général, « Vol. 2 » (sic) n’opère plus la même magie. Résultat de ce semi échec, un changement de label puisque le troisième opus est édité chez Crypto. Un superbe album enregistré à Antibes par un groupe réduit à un simple duo. Mais « Pourquoi » ne rencontre toujours pas son public et reste à ce jour la meilleure définition d’un album culte : le temps n’a toujours aucune emprise sur lui et renferme les germes des mouvements musicaux à venir. Bref, « Pouquoi » est précurseur et incompris. L’antithèse même de ce que recherchent les sauveurs du music Business (j’ai nommé My Major Compagny et autres AkaMusic) qui ne souhaitent qu’une seule chose : reproduire fidèlement et à l’infini les sons à succès du moment pour des consommateurs en mal de réassurance. A-t-on jamais vu une révolution menée par une majorité ?
A noter, comme le précise le site Groove Collector, que Cortex a étéretenu comme une des « 70 perles du Groove » par le magazine Jazz Magazine. Le seul artiste français de la liste !

En 2009, Alain Mion remonte sur scène au New Morning en associant son nom à celui de Cortex. En 2010, il réitère la même chose et cette nouvelle formation de 7 musiciens est captée live par la chaîne de télé européenne Mezzo. A noter enfin que les albums des débuts sont réédités par le label parisien Trad Vibe.


A ranger entre Edition Spéciale et Confiture

A écouter sur Myspace

 

 Que sont-ils devenus ?

En 1982 Alain Mion entame une carrière sous son nom. En 2008, il revient sous l’appellation Alain Mion FunKey Combo avec le batteur allemand Michael Kersting, le bassiste suédois Patrik Boman et les saxophonistes italiens et français Loïc Soulat, Pietro Tonolo et Romano Pratesi.
Alain Gandolfi s’oriente vers la prise de son, non sans avoir enregistré de la pub pour radio avec son ami Alain Mion au début des années 80.


Fiche technique de Cortex
Ou : Paris
Quand : entre 1974 et 1982
Genre : Jazz Rock
Line up
Alain Mion (Chant, Claviers) – Alain Gandolfi (Batterie)
Ont aussi joué : Jean Grevet (Basse) – Mireille Dalbray (Chant) – Jeff Hutner (Basse) – Paul-Louis Duhamel (Sax) – Alain Labib (Sax)
Albums
1975 : « Troupeau bleu » (Sonodisc) – 17 000 exemplaires
1975 : SP « Mary & Jeff » (Sonodisc)
1975 : SP « Mary & Jeff / L’enfant Samba » (Sonodisc
1976 : SP « Les oiseaux morts / Back to life » (Sonodisc)
1977 : « Vol 2 » (Sonodisc)
1977 : EP « Devil’s dance / Mary & Jeff / Huluberlu » (Sonodisc)
1977 : SP « Caribou » (Sonodisc)
1978 : « Pourquoi » (Crypto)
2003 : Compilation « Best of Cortex » (Jazz’in / Next Music)
2006 : Compilation « Cortex Inédit ’79 » (Underdog Records). Existe en édition limitée japonaise avec bonus tracks

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (123)
  • C
    (111)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (55)
  • H
    (54)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (137)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (169)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)