Rock Made in France

Nanogramme, Agence web paris nice, application web et mobile

News

The Belmondos « Memory lane »

La pochette annonce la couleur : avec « Memory lane » des Belmondos, on retrouve les 60’s et ses plaisirs innocents. L’acteur Jean-Paul Belmondo est …

Laetitia Shériff « Stillness »

Avec ce dernier Laetitia Shériff, on tient là un superbe disque de rock qui gronde sur fond de refrains presque pop. Un Ovni qu’il est rare de

Benoît Blue Boy et les Tortilleurs « Résolument bleu »

Triple B comme on surnomme Benoît Blue Boy. Son 17e album « Résolument bleu » assure une fois de plus dans la catégorie blues en français.

Clarys « De là »

On salue cette œuvre blues et rock de Clarys. Un disque aussi indispensable que mature qui rassure sur l’état du rock en

Dahlia « Hide my face »

On est un peu dithyrambique sur cet album… Mais réflexion faîte, on a raison. « Hide my face » de Dalhia vaut le

Nine Skies « Sweetheart grips »

Un bon disque de prog, ambitieux, mélodique et pas ennuyeux, ça ne court pas les platines ! A vos

Goyokin « III »

La musique de Goyokin est aussi expérimentale que tribale. Elle va à l’essence des choses. Six morceaux pour tout passeport.

« Soft Rock » de Arnaud Choutet

Pour toute une génération, ceux qui ont eu 20 ans au début des années 80, le soft rock était une réalité quotidienne. Sans être nommé ainsi, ce rock …

Vertige « Populaire »

Il naît de certaines rencontres des plaisirs simples. C’est le cas de ces deux musiciens établis qui mêlent Vertige et

Ganafoul « Sider-Rock »

Ressortir de vieilles bandes peut s’avérer un exercice délicat. Avec « Sider-Rock » on comprend pourquoi Ganafoul était vraiment au-dessus du lot en …

Hifiklub & Roddy Bottum « Things that were lost in the fire »

C’est en passant par New York que la rencontre s’est faîte. Hifiklub et Roddy Bottum nous livrent un disque aussi sombre que

« Bashung » de Philippe Barbot

Tous les amoureux d’Alain Bashung vont succomber. Tout simplement, parce que c’est l’un d’entre eux qui s’est attelé à l’ouvrage : Philippe …

Wire Edge « Workhorse empire »

Wire Edge impose ses riffs de guitares comme signature sonore. Quitte à nous impressionner devant un tel

Qamelto « Sors »

Les impétrants clermontois frappent fort dès leur premier EP. Un rock français puissant et tout en

The Yokel « Y »

On peut être né les deux pieds dans la houille et jouer comme personne l’Amérique profonde. A ce titre, The Yokel est

Zoé « Back into the light »

On n’en attendait pas moins de Zoé : l’excellence. Et qu’on aime le stoner ou tout simplement le rock, le groupe de Calais est souvent au

Seeds of Mary « Serendipity »

Troisième album des bordelais, « Serendipity » puise dans les excellentes recettes du néo prog et du métal. Une

Maudits « Maudits »

Le rock progressif a trouvé son parangon. Fin, puissant et captivant, le trio instrumental dénote et

Undervoid « Le noir se fait »

Si le noir se fait, il est d’une énergie revitalisante dès que Undervoid s’en empare. Leur dernier disque en apporte une preuve

2 Headed Dog « Under the Radar »

Le punk rock a encore de belles heures devant lui. En tout cas, 2 Headed Dog défend fièrement ses couleurs. Ça joue vite et

The Crumble Factory « Darling limonade »

Avec ce troisième album, The Crumble Factory impose sa pop shoegaze comme une

Uncut « Blue »

Un nouveau trio sans bassiste qui assure. Uncut dynamite un heavy rock qui n’en demandait pas

Eric Ter « Hérétique »

Au pays de JJ Cale, Eric Ter est Roi. Son style country teinté de blues n’est jamais pris à défaut sur son

Marla Singer « Marla Singer »

Le rock est désormais un art qui se prête à la comparaison. Alors autant le pratiquer avec talent et sincérité. C’est le cas pour Marla

Foudre Rockeur « Les démons du rock »

On se plaint du conformisme du rock. Avec Foudre Rockeur, on retrouve une certaine vérité, entre punk et nihilisme.

Épilexique « Cérébro dancing »

Epilexique porte bien son jeu de mot. Cérébro dancing aussi. Comme tout est dans le titre, on ne peut que vous inviter à les

Inflatable Dead Horse « Love songs »

Le rock de Inflatable Dead Horse respire l’Angleterre et le bon goût. Indispensable pour nous refiler des grands frissons, même quand le tempo

Wallack « Black neons »

Attention à la claque que cet album va vous donner. Entre prog et stoner, Wallack n’a pas tranché. Et c’est tant

Out5ide « Tumbleweeds »

En privilégiant un rock progressif énervé, Out5site évite les travers d’une musique alambiquée. Ils serrent les rangs et vont à

Ciphered « Wake me up when it’s over (Live studio) »

Ce disque n’est pas une petite pépite, mais un grand espoir. Ciphered et son rock puissant intrigue autant qu’il

Oscar Nip « La nuit des arc-en-ciel »

Entre punk rock et rock français, le nouvel album d’Oscar Nip ne créé pas la surprise, mais reste d’une efficacité

Joe la Truite « Trapped in the Cosmos »

Joe la Truite cache bien son jeu. Leur drôle de patronyme dévoile une formation aux entournures hardcore, métal et punk. Une belle

Parade « Parade »

La bonne musique se faite rare. Parade nous rassure avec une pop garage brillante et scintillante qui surclasse la

Ich Bin « Obéis ! »

« Obéis ! », un excellent titre que l’actualité rend de plus en plus prégnant. L’album date pourtant des années 90. Iconoclaste et

Beep it « 1976 »

Beep It est un grand plongeon dans la Disco des années 70. On les accompagne avec gourmandise en ces heures tristes privilégiant la nostalgie.

The Bolokos « The Bolokos »

Ecoutez bien et devinez d’où viennent ces punks ! D’Irlande ? De Chicago ? Non de Guadeloupe ! Enorme.

Prohibition Dead « Unless you’re afraid to change »

Encore une belle surprise post Covid. Le rock stoner et indé de Prohibition Dead n’en finit pas de nous

Bandit Bandit « Bandit Bandit »

Le rock est éternel. Bandit Bandit en apporte la preuve en 5 titres seulement qui fusionnent garage et

LANE « Pictures of a century »

Rarement réunion de deux groupes aura donné un si bon résultat. LANE impose son rock avec une facilité et une évidence

Ben Popp « Des vents contraires sous toutes les latitudes »

Une fois maîtrisés, les vents contraires ramènent toujours au pays. Pour Ben Popp, c’est une contrée peuplée de chansons pop et

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses