Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Dynastie Crisis

Dynastie Crisis n’est pas né de la dernière pluie. Musiciens expérimentés, on trouve leur trace dès 1968 comme accompagnateurs du chanteur américain Freddy Meyer, ou directement en première partie du même homme sous le nom de Crisis. Planté par le chanteur reparti aux Etats-Unis, le groupe développe alors son propre répertoire. Si en 1969, on peut encore les croiser avec l’ex Devotion Paul Semama, ce n’est qu’en 1970 que le groupe est remarqué par une maison de disque qui souhaite en faire leur « Martin Circus ». Produit par l’ex chanteur des Pingouins, Thierry Vincent et le journaliste Pierre Lescure, le premier disque chanté en français et en anglais est enregistré la même année.
Mais paradoxalement, ils enchaînent les tournées en France et au Japon comme musiciens de Michel Polnareff. On peut les entendre sur le live japonais de l’homme aux lunettes. Ils trouvent néanmoins le temps d’enregistrer un second opus qu’ils partent immédiatement défendre comme… musiciens de Polnareff sur la tournée de 72. De leurs propres aveux, ils étaient mieux payés que les éventuelles retombées de leur disque. Rien d’étonnant à ce que les titres comme « Vivre libre » ou « Faust 72 » soient restés des succès d’estime. En 1974, la foi n’y est plus et le groupe se sépare. Mais à noter que l’on peut entendre le magnifique « Faust 72 », un des titres phares de la BO du film « Ocean’s Twelve » sorti en 2004. Autre curiosité, ce live sorti en 2012 et enregistré en 1972 au Golf Drouot. Un document inédit édité par l’ancien bassiste du groupe Jacky Chalard sur son label Big Beat Records.


A ranger entre Triangle et Les Frenchies

Avant et pendant Dynastie Crisis
Jelly Roll (ex groupe de Jacques Mercier) – Mayfair Group (ex formation de Jacky Chalard) – On peut entendre le groupe accompagner Michel Polnareff sur l’album studio « Polnarevolution » (1972) et le « Live à Tokyo » sorti en 1973. Ils jouent aussi avec Mickey Bronx sur deux 45t et l’américaine Emily Bindiger, alors âgée de 16 ans, sur un 45t sorti en 1971 chez Pathé Marconi.

Que sont-ils devenus ?
Jacques Mercier devient choriste pour diverses vedettes des années 70 tout en sortant deux 45t en 1975 et 1976 sous le pseudo Bold Jack. En 1978, il fait partie du super groupe MEKS (Mercier, Einaudi, Koolenn – ex Il Etait une Fois – et Sere), qui ne sortira qu’un seul album. En 1982, il profite de l’enregistrement de l’album « 1982 » des Chats Sauvages pour donner jour au projet Captain Mercier (toujours d’actualité !) et sortir un premier album très inspiré par Bruce Springsteen. Assez rapidement, c’est un style très funky qui prend le dessus. Mais lorsqu’il veut jouer du vrai rock’n’roll, c’est au sein des Brand New Cadillac que l’on retrouve notre homme. Très éclectique, Jacques Mercier participe également à plusieurs BO française des films Disney : Aladin, Mulan, Pocchaontas…
Jacky Chalard rejoint Magnum, sort un disque solo en 1977 avec la formation Triangle au complet comme musiciens de studio ! Il devient ensuite musicien de balloche (il faut bien manger…)  puis fonde le label Big Beat, une maison de disque spécialisée dans le rockabilly et les rééditions 25 cm.

Fiche technique de Dynastie Crisis
Ou : Paris
Quand
: entre 1968 et 1974
Genre : Pop
Line up
1968 : Jacques Mercier (Guit) – Philippe Lhommet (Claviers) – Jacky Chalard (Basse) – Geza Fenzl (Batterie)
1973 : Jacques Mercier (Guit) – Philippe Lhommet (Claviers) – Jacky Chalard (Basse) – Marcel Engel (Batterie)
Albums
1969 : SP “Everything Everybody Everywhere / Can We Go” (Somethin’ Else)
1970 : « Dynastie Crisis » (Somethin’ Else)
1970 : SP « Et voici l’histoire de Yann le Dantec / Litanie pour la fin d’un jour » (Somethin’ Else)
197? : SP « Litanie pour la fin d’un jour / Les Promesses n’ont pas d’ailes » (Somethin’ Else)
1970 : SP « Le Corbeau et le renard / J’ai mal » (Somethin’ Else)
1971 : SP « Chante / Fais ce qui te plait »
1972 : “Dynastie Crisis” (Harvest)
1973 : Compilation « Collection Formule 1 » (Disques Motors)
1991 : Compilation “Dynastie Crisis” (CD Musidisc)
2001 : Compilation « Dynastie Crisis, Faust 72, Live Tokyo Budokan »
2012 : Live « Dynastie Crisis au Golf-Drouot » (Big Beat Records

Tagged

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (117)
  • C
    (108)
  • D
    (106)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (25)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (87)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (167)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)