Rock Made in France

UNICEF

Encyclopédie du Rock

Fragile

Sur des airs de New Wave, Fragile livre un rock de bonne facture qui ne déborde pas les années 80. C’est en tournant en première partie de Marquis de Sade et des Inmates que le groupe se fait remarquer par EMI qui les signe pour 5 albums et sort immédiatement le 45t « Pile ou face ». De quoi assurer la vedette américaines des B 52’s lors de leur tournée française en 1981. Et c’est à Paris que le trio enregistre un EP 6 titres dans les bacs en 1983 avec à la guitare, Edouard Gonzales, ex Ganafoul, Factory et Killdozer. Résultat : de nouveau la scène avec les Talking Heads et les Sparks puis un final inattendu à la fête de la Mercè à Barcelonne devant plusieurs dizaine de milliers de personnes. En 1984, les choses s’accélèrent avec un album au single évident « Trop belle pour être vrai » bien accueilli par la FM et même une présence dans les charts québécois… Malheureusement, c’est à ce moment là que EMI les lâche suite à au départ de leur directeur artistique. Le dernier single « S.O.S. » n’y change rien. Le message est clair, mais personne ne le reçoit. Le groupe monte ses studios et sort un nouveau 45t en 1988 distribué par Carrère. Malgré un clip de 30 minutes, le bilan commercial est catastrophique. Le concept album en anglais sorti en 1992 s’annonce comme le chant du cygne… Pourtant, après « The Dreamside », et sous le nom de The Box, le groupe propose plusieurs titres dont « Pâle ». En 2017, Fragile est de retour avec un nouvel album : « Fragile IV » beaucoup plus pop et rock que ses premiers pas.

A ranger entre Taxi Girl et Extraballe

Que sont-ils devenus ?
Sous le nom d’Olivier Stahl, Olivier Arsane a publié un recueil de nouvelles aux éditions Chloé des Lys.

Fiche technique de Fragile
Ou : Lyon
Quand : entre 1980 et 1992 – Reformation en 2016
Site internet
Genre : Rock
Line up
Lydia (Chant) – Olivier Arsane (Batterie) – Philippe Arsane (Basse)
Albums
1981 : SP « Pile ou face / Cinéma » (Pathé Marconi / EMI)
1983 : EP « Fragile » (Pathé Marconi / EMI)
1984 : « Je veux m’évader » (Pathé Marconi / EMI)
1985 : SP « Trop belle pour être vrai » (Pathé Marconi / EMI)
1985 : SP « S.O.S. » (Pathé Marconi / EMI)
1988 : SP « Pars / Dislocation » (Carrere)
1992 : « The dreamside »
2017 : « Fragile IV »

Tagged

One thought on “Fragile

  1. Pingback: Killdozer | Rock Made in France 1970s, Encyclopédie du Rock, Funk, K, LyonRock Made in France

Laisser un commentaire

Genre

Années

Villes

Alphabétique

  • 1-9
    (17)
  • A
    (103)
  • B
    (121)
  • C
    (109)
  • D
    (107)
  • E
    (68)
  • F
    (67)
  • G
    (54)
  • H
    (53)
  • I
    (26)
  • J
    (38)
  • K
    (46)
  • L
    (79)
  • M
    (136)
  • N
    (53)
  • O
    (34)
  • P
    (88)
  • Q
    (3)
  • R
    (70)
  • S
    (168)
  • T
    (93)
  • U
    (17)
  • V
    (44)
  • W
    (41)
  • X
    (4)
  • Y
    (7)
  • Z
    (17)