Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Ame Son

Ame Son et son unique album ne sont pas très éloignés de la musique expérimentale. Une sorte de rock progressif un peu brouillon. Dommage cependant que le groupe n’est pas eu les moyens d’explorer sa créativité : deux ans seulement Le grand drame de beaucoup de groupes des 70’s en France. Epoque qui ne jurait que par la musique anglo saxone… Et la musique gratuite. Déjà !
En 1973, une reformation voit le jour avec la participation de quelques invités comme Jacques Dubon (Guit, Chant), Alain Renaud, ex guitariste de Triangle sans oublier Jean-Louis Aubert (futur Téléphone !) le temps de 4 concerts.
Nouvelle réunion en 1995 pour quelques concerts, avec François Pauvros à la guitare afin de mieux promouvoir la réédition en CD de « Catalyse » qui contient en bonus les titres de l’unique 45t sorti quelque temps après l’album en 1970. Autre concert qui fit date : celui donné au mariage de François Garrel en 2006. Preuve – s’il en était besoin – qu’ils ne sont pas fâchés ! Marc Blanc reprenant du service au gré des demandes après une reformation en 2008. C’est ainsi que l’année 2009 les vit sur la scène du Point Ephémère à Paris, mais aussi à Bruxelles pour le festival Krak et en octobre à l’espace Ricard. L’aventure continue ! Même si comme l’a dit Didier Malherbe un soir d’annulation de concert pour raison de grèves contre le plan Alain Juppé : « Les gars, je crois que vous avez un mauvais karma« .

A ranger entre Gong et Mona Lisa
A écouter sur Myspace

Avant Ame son
Marc Blanc et Patrice Fontaine jouent (1968 – 1969) au sein de Bananamoon Band, groupe de Daevid Allen, ex Soft Machine et futur Gong.

Que sont-ils devenus ?
Marc Blanc rejoint Red Noise en 1971 le temps d’une dizaine de concerts orientés free. Ensuite il auditionne pour Komintern et joue pour Vince Taylor. « Il m’on jeté reconnait-il. Je n’avais pas l’esprit maison ». Puis c’est l’aventure Eclosion, un trio orientalo-psychédélique dont l’unique 33T sortira 42 ans plus tard chez Monster Melodies. Sous son nom, il publie ensuite plusieurs 45t et 3 albums dans les années 80 : « Prédestinée » (1981), « Paris Plage » (1983) et « Electric Troubadour » (1985). Ensuite, il lui arrive de se produire sur scène sous le nom d’Ame Songs. On peut encore le croiser pour quelques concerts en compagnie de François Garrel à la flûte, même si son activité principale reste prof de tennis du côté du jardin du Luxembourg à Paris.
Patrice Fontaine participe à l’aventure Cheval Fou en 1973 puis à celle de Nyl. On le croise également auprès de Mahjun, Robert Wood et Graeme Allwright. Il est aujourd’hui (2010) chef de projets d’un office public de l’habitat et tient la basse dans un big band jazz d’un conservatoire de la région parisienne.

Fiche technique d’Ame Son
Ou : Paris 
Quand : entre 1969 et 1971
Genre : Progressif
Line up
Bernard Lavialle (Guit) – Patrice Fontaine (Basse) – Marc Blanc (Batterie) – François Garrel (Flûte)
Album
1970 : “Catalyse” (Byg)
1970 : SP « Je veux juste dire / Unity » (Byg)

One thought on “Ame Son”

  1. BOUGGY dit :

    J’AIME LE NOM « ÂME SON »-PRÊT À MORDRE DEDANS…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (109)
    • B
      (130)
    • C
      (114)
    • D
      (115)
    • E
      (69)
    • F
      (71)
    • G
      (57)
    • H
      (59)
    • I
      (27)
    • J
      (39)
    • K
      (49)
    • L
      (81)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (73)
    • S
      (180)
    • T
      (97)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)