Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Les Alligators

Expression américaine désignant des jeunes gens « branchés », les Alligators, c’est aussi en Normandie une histoire de rock et de famille. Les frères Chennevière dès 1976 auxquels les frères Periz viennent prêter main forte à partir de 1978 lorsque Marc Periz prend la guitare et que René Bigot quitte le groupe. Le tout pour une superbe aventure rockabilly au moment du revival du genre. On se souvient encore des Forbans et des Stray Cats. Pour les Alligators, après un premier 45t sorti chez Sweet Harmony, tout se passe chez Big Beat Records le label spécialisé de l’ancien Dynastie Crisis Jacky Chalard. Alain Chennevière se souvent : « C’est en 1978 que j’ai reçu un coup de fil de Patrick Verbeke, qui jouait alors dans Magnum avec Jacky Chalard, me disant que ce dernier voulait monter un label et recherchait des groupes de rock’n’roll… Il avait entendu parler de nous par les gens du magazine Big Beat, pour lequel je dessinais. »
En 1980, après une audition devant Mr Eddy où ils interprètent des titres des Chaussettes Noires, ils font la première partie d’Eddy Mitchell pendant un mois à l’Olympia. Ils en profitent pour sortir un EP 4 titres chez Bel Air comprenant « Dactylo Rock », « Je t’aime de trop », « Fou d’elle » et « Betty » dont l’original est signé Gene Vincent. Ce passage au français et cette superbe vitrine médiatique sont suivies de 3 autres 45t. Pourtant le succès n’est pas au rendez-vous et l’album éponyme de 1985 marquera la fin d’une belle aventure. See you latter Alligators !


A ranger entre Les Forbans et Rock’n’Rollers

Avant Les Alligators
Jacky Guérard joua avec les Peetles qui formèrent ensuite le noyau dur de Il Etait une Fois.

Que sont-ils devenus ?
Le groupe vocal Pow Wow pour Alain Chennevière et Pascal Periz
A noter que jusqu’en 1991, Alain Chennevière a aussi vécu de son talent de dessinateur de BD, une passion qui le vit travailler pour Pilote, Métal Hurlant, Hebdogiciel, Le Psykopat… sous les pseudonymes de Rockin’ Robin’ puis Harry Gator. Sous son nom, il réalisa quelques illustrations pour la marque Lulu Castagnette. Côté musique, il joue dans les Rockspell
Jacky Guérard est décédé.
Marc Periz joue sur le second album des Valentino.

Fiche technique des Alligators
Ou : Caen
Quand : entre 1976 et 1985
Site internet
Genre : Rock
Line up
1976 : Alain Chennevière (Chant) – Bertrand Chennevière (Guit) – Pascal Hervé (Claviers) – Gilles Cantini (Batterie) – René Bigot (Basse)
1978 : Marc Periz (Guit) – Alain Chennevière (Chant) – Bertrand Chennevière (Guit) – Pascal Hervé (Batterie) – Gilles Cantini (Basse)
1979 : Pascal Periz (Guit) – Marc Periz (Guit) – Alain Chennevière (Chant) – Pascal Hervé (Batterie) – Gilles Cantini (Basse)
+ Jacky Guérard (Claviers) qui joua souvent avec le groupe
Albums
1977 : SP « Wild blue cat » (Sweet Harmony)
1980 : EP “Rockabilly gator” (Big Beat Records)
1981 : EP reprise de 4 titres des Chaussettes Noires (Bel Air)
1982 : SP « Minuit blues » (Big Beat Records)
1983 : SP « ça cogne » (Big Beat Records)
1985 : SP « ça décoiffe » (Big Beat Records)
1985 : « Les Alligators » (Big Beat Records)
1995 : « L’intégrale des Alligators » (Big Beat Records)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (109)
    • B
      (130)
    • C
      (114)
    • D
      (115)
    • E
      (69)
    • F
      (71)
    • G
      (57)
    • H
      (59)
    • I
      (27)
    • J
      (39)
    • K
      (49)
    • L
      (81)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (73)
    • S
      (180)
    • T
      (97)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)