Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Dätcha Mandala « Rokh »

Beaucoup ont découvert les bordelais au Stade de France en première partie des Insus. Leur album « Rokh » poursuit ce travail d’évangélisation.

La machine à remonter le temps est ici bien réglée. Dätcha Mandala nous promet les 70’s et… On tombe pile poil au cœur de ces dernières, du moins de l’image d’Epinal qu’on s’en fait avec un rock qui commençait à se durcir et des élans naturels vers un flower power de circonstance. On avait déjà eu droit à ce voyage au milieu des années 90 à Londres avec les Kula Shaker.  Si le trip revival est souvent réussi – la période est tellement riche que chacun peut en puiser son propre matériel -, il est également éphémère. Car, ce qu’il manque cruellement, c’est l’insouciance, l’espoir et un avenir meilleur tout simplement. Entre temps s’est faufilé le « No futur » et une sombre litanie de croyances religieuses enfermant les idées y compris le féminisme dans un carcan qui devrait exploser avec tous les porcs. Si on oublie ce « détail » de l’histoire, Dätcha Mandala mérite à un plus d’un titre un fameux détour. Le producteur anglais Clive Martin ayant su en tirer la substantifique moelle Leur « Rokh » est assez puissant pour allumer la mèche du désir et assez électrique pour l’alimenter jusqu’à ce que l’étincelle s’en suive. Alors ne les manquez pas le 29 novembre au Point Éphémère à Paris et le jeudi 7 décembre aux Bars en Trans à Rennes. Ils sont toujours un peu plus rock en live, trio oblige.

Hervé Devallan
Dätcha Mandala « Rokh » (MRS Red Sound) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces