Rock Made in France

Actu

iNA-iCH « ii3 »

Avec ce troisième album, le trio INA iCH conserve sa fougue punk tout en maîtrisant sa production. Jusqu’à l’excès ? 

ina ich iiINA iCH ou « vacarme persistant et dérangeant » en vietnamien. Et du côté de Paname, c’est un trio emmené par Kim-Thuy Nguyen, pianiste classique de formation et accordeuse de profession, accompagné depuis toujours par le batteur Aurélien Clair et depuis peu par le guitariste américain Thomas Ackley, ancien réalisateur de Mathieu Chedid s’attelant pour l’occasion à la direction musicale du groupe. Cette réunion de malfaiteurs soniques manie un punk électronique à mille lieux de Bach et de Chopin. Même si, ici ou là, quelques effluves de piano trouvent place dans un déluge policé de guitares électriques et de beat numériques. Car c’est tout le paradoxe de cet album : marier le feu et le sang dans un gant de velours. L’ancienne réfugiée politique ajoutant à cet oxymore des paroles en français toujours aiguisées, lacérant ses cris d’amour par d’impossibles histoires qui finissent mal en général. En ces jours de fête des mères, citons « Pourquoi tu l’as fait / Ta pauvre mère / T’as pourtant élevé / Dans la lumière / Elle va devoir porter / Ce lourd calvaire / D’avoir un meurtrier / Comme légataire » dans le morceau d’ouverture « Lève toi ». Le ton est donné. Ce troisième album de iNA iCH conserve donc cette hargne tout en soignant son agressivité musicale. La question est de savoir si elle gagne quelque chose au passage…

Hervé Devallan
iNA-iCH « ii3 » – (iNA iCH Prod) – 2.5/5
Site officiel d’iNA iCH

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces