Rock Made in France

Actu

MolyBaron « MolyBaron »

Ils savent manier le rock (hard), ses codes et sa puissance. MolyBaron livre un premier album parfait. Trop parfait ?

Groupe franco irlandais (leur chanteur Gary Kelly est de Dublin), MolyBaron livre son premier album depuis sa création en 2014. Et force est de constater qu’on peut jouer du hard rock en 2017, à condition de le réinventer et le mettre au goût du jour comme le fait avec brio le quatuor. Dans une veine à la fois classique (Led Zep), portée sur un son de guitare digital (Muse) tout en soignant leurs mélodies à la mode U2, leur album pointe agréablement le bout de son sillon dans le grand tourbillon rock. Le classicisme de leur partition n’a d’égal que la façon très méthodique de l’appliquer. On aimerait même un grain de folie supplémentaire pour emporter le tout vers un ciel orageux. Là, c’est le grand bleu qui l’emporte ; un azur infini vers une perfection à la Mr Big. Mais ne boudons pas notre plaisir. On serait heureux de découvrir de tels groupes chaque jour, capables de marier un son à couper le souffle, des mélodies imparables et une production qui autorise à pousser le volume pour ne pas en louper une miette. Surtout dès que la basse impose son martèlement rythmique : écoutez « Incognito » ! Force est de constater que désormais, les nouvelles générations ont digéré 60 années de rock et peuvent sortir l’album de la maturité dès le coup d’essai. Un bien ou un mal ?

Hervé Devallan
MolyBaron « MolyBaron » (Auto production) – 3/5
A lire : interview de MolyBaron

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces