Rock Made in France

UNICEF

Actu

Central Express « Le cœur de la zone »

On a retrouvé le bar tabac de la rue des Martyrs. En 2016, il est au cœur de la zone, entre banlieue et rue du désespoir. Pas loin du dernier restaurant avant la fin du monde..

central express le coeur de la zoneLe rock de Central Express est rugueux, sec comme un coup de trique. A tel point qu’on s’étonne à chercher la petite lueur d’espoir, celle qui tremble de froid et d’effroi. Car Central Express c’est sombre comme « Le voyage au bout de la nuit » de Céline où la vie finit mal en général. C’est aussi Pigalle et son « Bar tabac de la rue des Martyrs ». De belles mélodies sur fond de désespoir. La nature humaine en quelque sorte. Côté musique, leur rock penche vers La Souris Déglinguée. Au total, on est loin des chansons d’amour. Ici la tension monte au coin du riff. Surtout quand le groupe chante en français. Ce mélange de punk, de rock indé à la frontière de la chanson rock et populaire (François Béranger ?) heurte à la première écoute et finit par envelopper son auditoire aussi sûrement qu’une nuit de brouillard d’Alain Resnais. On s’accroche et puis on s’attache. C’est la grande force de ces 5 titres qui refont jaillir les années 80 lorsque la banlieue était encore le théâtre de conflits politiques et non une terre d’affrontements religieux pour adolescent désespérés en mal d’idéaux. Si Coca Cola a gagné face à la Pravda, il n’est pas sûr que la vérité vienne toujours de voix impénétrables. Et si la véritable révolution était de se prendre en main ? Les Corses semblent l’avoir compris.

Hervé Devallan
Central Express « Le cœur de la zone » – (Auto Production) – 3/5



Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces