Rock Made in France

UNICEF

Actu

François Staal « L’irrespect »

Entre dix bandes originales, François Staal livre un album. Ce quatrième rendez-vous teinte sa poésie de blues rock comme aimait à le faire Alain Bashung. Magnifique.

François Staal L’irrespectFrançois Staal ? Que vous soyez cinéphile ou téléphage, vous l’avez déjà entendu puisqu’il est l’auteur d’une cinquantaine musiques de films pour le cinéma et la télévision : La Traque, Aurélien, Manon Lescaut, Eaux Troubles, Camus, etc. Les plus curieux, amateurs de chansons blues rock léchée avec l’âme et les tripes, le suivent également au fil de ses opus solos. Quatre albums à ce jour et un petit dernier toujours aussi poétique : « L’irrespect ». Une fois encore sa guitare taquine le blues et propulse ses mots sur les pas de ses pairs : CharElie Couture, Alain Bashung, Gérard Manset, Rodolphe Burger… Avec un net penchant pour le grand Alain qui trouve ici un héritier de choix. Accompagné sur scène d’Arthur Dussaux (guitare), Sophie Gourdin (chant, harmonica), Clément Caillerez (batterie) et Mattéo Casati (basse), le normand joue aussi avec la poésie des autres en mettant en musique Charles Baudelaire (« La fin et le milieu » et « Une atmosphère obscure ») et en reprenant Serge Gainsbourg (« L’anamour »). Côté musique son blues rock sait aussi se faire lyrique comme le prouve la présence de l’Orchestre symphonique de la radio de Macédoine sur « Mon Elvire ». A croire que François Staal n’en finit pas de faire son cinéma avec tout l’irrespect qu’on lui doit.

Hervé Devallan
François Staal  « L’irrespect » (Cristal Production) – 4/5
En concert à l’Olympia le 5 septembre 2014


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces