Rock Made in France

UNICEF

Actu

Nine Million Witches « The rapture »

Les frères Landeau n’ont pas perdu de temps. Last Bärons plié au rang des souvenirs, vive 9MW ! Toujours un peu stoner, mais de moins en moins…

nine-million-witches_the-raptureLe diable est dans le détail, mais à la réception de l’album, on pense que c’est un nouvel opus des américains  The Rapture. Grave erreur. Il s’agit du premier opus de Nine Million Witches au nom trompeur de leurs confrères newyorkais. Ceci dit, depuis 2014, la bévue n’était plus permise puisque côté américain, on navigue entre split et l’idéal. En revanche, c’est cette même année que Damien Landeau (chant, guitare, synthétiseur), Ludovic Landeau (batterie, chant) et Ludo Bunel (basse, chant, synthétiseur) décident de monter 9MW dans leur Normandie natale. Résultat, deux ans plus tard, le power trio présente son premier album, un brulot de Stoner synthétique. Étrange non ? Mais comment décrire autrement ce rock aux grosses guitares soutenu par des nappes de claviers pop. Un peu comme si la New Wave des années 80 était partie prendre du bon temps dans le désert californien et revenait émoustillée par l’audace d’un impétrant. On ne dance pas encore, mais le rock de Nine Million Witches pourrait avoir l’ambition d’y arriver. A l’écoute des 9 morceaux, on est donc agréablement surpris par autant d’audace. Le genre Stoner est ici complètement revisité et parvient à nous surprendre. Mieux : à nous séduire jusqu’à nous entraîner aux frontière d’une pop FM que certains anciens appelaient alors Rock FM. Mais ça c’était avant.

Hervé Devallan
Nine Million Witches « The rapture » – (Dirty Motel Records / TFT Label) – 3/5
Site officiel

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces