Rock Made in France

UNICEF

Actu

Regard Oblique « Deux »

Second album du trio ariégeois, « Deux » de Regard Oblique nous oblige à voir les choses bien en face : leur rock sombre et sauvage gagne a être connu.

Est-ce parce qu’ils sont nés au pied des Pyrénées (dans l’Ariège exactement), que Regard Oblique se doit de voir les choses autrement ? Ici, l’Occitanie se respire à l’ombre du pays Cathare, de l’Espagne et de l’Andorre. Passer la frontière est une obligation pour qui veut voyager. Sur place, on pourrait même penser que c’est sur ces terres que le dernier restaurant avant la fin du monde fait bombance !
On l’a compris, le pays est authentique. A l’image du trio. On peut leur dire bien en face que leur rock respire la vérité ; un peu comme La Souris Déglinguée savait le faire en son temps. Oui, les paroles sont engagées. Côté musique, Regard Oblique est un peu plus hard, un peu moins punk. C’est l’époque, « Tu claques ou tu tiens le choc » disaient déjà nos amis d’Océan au début des années 80. « Et dans ma poche, toujours pas une tune » leur répondait Trust. Deux mondes, deux univers et un troisième larron s’invite aujourd’hui, plus roots, plus rock, loin des pauses de l’époque et des ses cuirs près du corps. Car désormais, les lendemains heureux sont suspendus aux promesses non tenues. Du coup, leur musique s’assombrit au fil des titres. Un peu comme Céline qui mettait tout sur le dos de Bardamu, Regard Oblique serre de prêt la société et ses maux. Même les histoires d’amour, les filles « s’en moquent ». Reste un putain de rock qui hurle sa détresse avec, comme tout rockeur qui se respecte, le secret espoir de s’en sortir vivant. Toujours.

Hervé Devallan
Regard Oblique « Deux » – (Auto production) – 3/5
A écouter sur Bandcamp

 

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces