Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Triangle

Triangle n’est pas né de la dernière pluie. Jugez plutôt : Jean-Pierre Prevotat a déjà donné le rythme à Nancy Holloway, Jean-Jacques Debout… Pierre Fanen, ex Kelton, a été guitariste de Ronnie Bird, Chuck Berry ou encore Antoine. Côté Gérard « Papillon » Fournier, c’est le même CV : bassiste de Dick Rivers, Dany Logan sans oublier Johnny Hallyday pendant 3 ans (à la grande époque de Mick Jones !). Mais, entre deux enregistrements, les trois hommes aiment à se retrouver pour répéter leur compositions. Et la sauce prend.  La bascule vers une activité à plein temps est inévitable. Pierre Fanen décide alors de rester avec Claude François et c’est Alain Renaud qui le remplace. Pour ces trois « requins », les portes de Pathé Marconi s’ouvrent largement. Le trio sort un 45t en anglais produit par Claude-Michel Schoenberg, futur mari de la présentatrice du 20h. Dès le deuxième 45t (« Élégie à Gabrielle » en référence à l’affaire Gabrielle Russier, cette prof trentenaire condamnée à de la prison pour être tombée amoureuse de son élève de 17 ans… Elle se suicide après sa condamnation, Aujourd’hui, elle serait première Dame de France !) Triangle chante en français et devient un quatuor avec le saxophoniste de jazz François Jeanneau qui jouait depuis 4 ans avec Claude François. Côté guitariste, la formation se stabilise enfin avec l’arrivée de Marius Lorenzini lui aussi musicien de renom. En 1970, sort le premier album à la pochette flamboyante (le piano de la grand-mère de Jean-Pierre Prevotat prend feu pour l’Histoire) et s’en suit une tournée dans toute la France.
Étrangement, le groupe profite de cette même année pour enregistrer un disque avec Martin Circus, La nouvelle formation ainsi créée va éditer un album sous le nom d’Expérience. A la même période, Triangle achète une maison dans la Marne. Une aventure qui ne durera que 6 mois : le fisc ayant rabaissé les velléités communautaires des musiciens  « Cela leur a pris 3 mois pour éplucher ce bordel (les justifications de frais, ndlr) » explique François Jeanneau à Serge Loupien dans son livre La France Underground. « Il y avait notamment des carnets noirs sur chaque page desquels était inscrit : def. Triangle 1200 balles, ou def. Triangle 800 balles, etc. Et les mecs perplexes, demandaient : « ça veut dire quoi ça, défraiements, c’est ça ? » En fait, ça voulait dire défonce »
L’année 1972 est marquée par la sortie du LP « Viens avec nous » aux invités (aujourd’hui) prestigieux comme Jean-Michel Jarre ou encore des jazzmen Aldo Romano, Georges Locatelli et Henri Texier qu’on retrouvera dans Total Issue. Un an plus tard, le 45t « L’arbre de juin » est édité où l’on retrouve aux chœurs… Daniel Balavoine. Cette même année (1973) Papillon quitte le groupe, ne goûtant pas trop l’orientation jazzy prise par François Jeanneau. Remplacé par Denis Duhazé au chant et René Devaux à la basse, c’est un quintet qui va sortir « Homonyme » avec un autre invité de marque Stéphane Grapelli. L’album ne trouvera pas son public. Ensuite les choses s’accélèrent. Soutient infaillible du groupe depuis le début, le Directeur de Pathé Marconi quitte la société. Leur manager Coco Ameziane en fait autant. Triangle prépare néanmoins un album qui ne verra jamais le jour. A noter qu’en 1977, le groupe au complet participe à l’album solo « Avec un pied dans le rock’n’roll » de Jacky Chalard, ancien bassiste de Dynastie Crisis et Magnum.

 

A ranger entre : Ange et Les Variations


Avant Triangle
: Mercenaires, Les Lionceaux et Les Aristocrates (Gérard Fournier) ; Kelton (Pierre Fanen) ; Amazing Free Rock Band, Anges Noirs, Mercury, Mistral (Marius Lorenzini) – Les Players (Jean-Pierre Prévotat) ; Century (Paul Farge)


Que sont-ils devenus ?
Tout ce beau monde redevient musicien de studio. Et plus précisément : 

Gérard Fournier (1946-1989) plus connu sous le surnom de « Papillon » sort un album solo « La planète Rock’n’Roll » en 1974 avec ses anciens collègues de travail. Il décède en 1989 suite à une grave infection pulmonaire. Le tabac tue.

François Janneau
retourne vers le Jazz avec le second enregistrement de Clearlight en 1976, le premier Delired Cameleon Family et participe avec deux anciens Triangle (Mimi Lorenzini et( Jean-Pierre Prevotat à l’élaboration du disque culte de Jacky Chalard « Avec un pied dans le rock’n’roll » sorti en 1977. Trio, quartet, grand orchestre (Pandemonium), ses expériences sont riches et multiples. En 1986, et pour un an, il devient directeur de l’Orchestre National de Jazz. Depuis il partage son temps entre la création et l’enseignement.

Marius Lorenzini
créé le groupe Edition Spéciale en 1975 avec lequel il sort 3 albums. Il est aujourd’hui musicien de jazz.

Jean-Pierre Prevotat
(1945-2011)
intègre Magnum, le super groupe à la française (Patrick Verbeke à la guitare, Jean-Yves d’Angelo au pinao, Jacky Challard à la basse). A voir un très court extrait sur l’Ina. Avec la dernière mouture de Magnum, il joue en compagnie du guitariste Mauro Serri sur son album « Lady Rock’n’roll« , puis accompagne Lady Keel. On le retrouve aussi – et encore – derrière Johnny Hallyday. A la fin des années 90, il participe au groupe Rocktangle du guitariste Marc Demelemester. Toujours batteur, on a pu le croiser au début dans années 2000 au Festival de Montreux en Suisse avec le clavier John Morgan (décédé en 2007) ex Spirit of John Morgan. En 2010, on pouvait encore le croiser du côté des Guinguettes des bords de Marne. Il est mort en janvier 2011.

Pierre Fanen
(1946-2000) part jouer avec Claude François mais – aussi et surtout – officie au sein de Zoo de 1968 à 1969 avant de reprendre ses activités de studio.

Au début des années 70, Paul Farge va jouer avec Alan Jack Civilization et  Chico Magnetic Band.

Fiche technique de Triangle
Ou : Paris
Quand : entre 1967 et 1974
Genre : Progressif
Line up
1967 : Jean-Pierre Prevotat (Batterie) – Pierre Fanen (Guit) – Gérard Fournier aka Papillon (Basse, Chant)
1968 : Jean-Pierre Prevotat (Batterie) – Gérard Fournier aka Papillon (Basse, Chant) – Alain Renaud (Guit)
1969 : Jean-Pierre Prevotat (Batterie) – Gérard Fournier aka Papillon (Basse, Chant) – Paul Farge (Guit) – Francis Jeanneau (Claviers)
1970 : Jean-Pierre Prevotat (Batterie) – Gérard Fournier aka Papillon (Basse, Chant) – Marius Lorenzini (Guit) – Francis Jeanneau (Claviers)
1974 : Jean-Pierre Prevotat (Batterie) – Marius Lorenzini (Guit) – Francis Jeanneau (Claviers) – Denis Duhaze (Chant) – René Devaux (Basse)
Albums
1969 : SP « Listen people » (Pathé Marconi) – 2000 ex.
1970 : SP « Élégie à Gabrielle »  (Pathé Marconi) – 1500 ex
1970 : « Triangle » (Pathé Marconi)
1971 : SP « Les brumes de Chatou / Ponction binaire » (Pathé Marconi)
1972 : SP « Viens avec nous / La confusion » (Pathé Marconi)
1972 : « Viens avec nous » (Pathé Marconi)
1972 : SP « L’arbre de juin » (Pathé Marconi)
1973 : « Homonyme » (Pathé Marconi)
1974 : SP « Bungalow » (Pathé Marconi)
1974 : SP « Un ticket pour… » (Quadrature Music)
1997 : Compilation « L’intégrale 1969 – 1973 » (Magic Record)
Et s’il n’en reste qu’un
1970 : « Triangle »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (107)
    • B
      (129)
    • C
      (114)
    • D
      (113)
    • E
      (69)
    • F
      (70)
    • G
      (57)
    • H
      (57)
    • I
      (26)
    • J
      (38)
    • K
      (49)
    • L
      (80)
    • M
      (141)
    • N
      (55)
    • O
      (34)
    • P
      (93)
    • Q
      (3)
    • R
      (72)
    • S
      (177)
    • T
      (96)
    • U
      (18)
    • V
      (46)
    • W
      (44)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)