Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Alone With King Kong « Bedroom-sized Doomsday »

Alone With King Kong… La face est vraiment cachée ! Avec « Bedroom-sized Doomsday », Thomas Rocton se dévoile en solo pour la seconde fois. Un pur plaisir !

On doit cette petite pépite pop à un membre de The Married Monk. Car derrière Alone With King Kong se cache Thomas Rocton, Sûrement fan du film de Cooper et Schoedsack, le « King Kong  » de 1933, le nouveau guitariste du groupe rennais est surprenant à plus d’un titre, lui qui débuta comme tromboniste au sein de l’Orchestre National de Lorraine !  En revanche, il a aussi travaillé avec Manuel Etienne de Toxic Kiss. Bordé par ces deux belles références françaises (bretonnes et alsaciennes, comme il se doit !), on ne pouvait que prêter une oreille attentive au second album solo du monsieur. Et « on » a eu raison de perdre ce temps pour le transformer en un précieux instant de magie pop. Très britannique dans l’approche et la production, ce vinyle redonne vie à des instants de grâce où la douceur et la mélodie ont droit de cité. De véritables berceuses pour enfants terribles qui prennent leurs sources entre un Gorillaz devenu folk et des Dansy Warhols soudain nostalgiques. Pulp ? Ecoutez « February » et vous comprendrez. En revanche, le mystère reste entier sur la pochette sibylline, sans nom de groupe, ni d’album. A chacun le jour venu, de poursuivre la découverte ou de tomber dans l’ignorance ! Ce qui serait dommage tant le chemin de cette pop reste un délice au quotidien.

Hervé Devallan
Alone With King Kong « Bedroom-sized Doomsday » (Spécific Recording / La Face Cachée) – 4/5 –  Pressage vinyle noir 180g, 300 exemplaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses