Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Las Aves : I’ll never give up on love until I can put a name on it

Quand la pop qui colle à la peau s’accoquine avec un prince de l’électro hardcore, ça donne le dernier album de Las Aves. Une vraie réussite.

Pour les endormis du fond de la classe : Las Aves, se sont les ex Dodoz qui, installés à Paris, sortent aujourd’hui leur deuxième album. Le premier produit par Dan Levy de The Do avait laissé une vraie empreinte pop originale et presque avant-gardiste. Fort d’une tournée européenne sur plus d’un an, nos trois toulousains de naissance refont parler leur différence avec « I’ll never give up on love until I can put a name on it ». Rien que ce titre à rallonge va faire bondir tous les spécialistes du référencement naturel et autres thuriféraires de l’Inbound marketing. Les pauvres. Premier bon point. Le second accessit ne tarde pas après l’écoute de l’opus. Appelons-le comme ça. Entre pop éthérée et électro endimanchée, le trio trouve une vraie place sur la scène française. Une orientation presque hardcore. Rien de plus normal puisque c’est Lucien Krampf qui est cette fois derrière la console. Le disque place la pop sur une nouvelle orbite, celle qu’empreinte d’habitude les pousses manettes pour se faire connaître du grand publique. Le voyage est ici inversé donnant aux mélodies sucrées des airs de fêtes stroboscopées. Un mariage réussi qui est une véritable invitation à les voir sur scène. Se sera le 24 octobre à la Gaité Lyrique (Paris).

Hervé Devallan
Las Aves « I’ll never give up on love until I can put a name on it » (Cinq7 / Wagram) – 3/5
A lire : interview de Las Aves (2016)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses