Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Niki Niki « Absence »

Avec Niki Niki, on ne se réchauffe pas forcément, mais la température monte irrésistiblement. La preuve par « Absence ».

[POP]
Pop électro minimaliste. S’il fallait décrire la musique de Niki Niki à la manière d’un comptable, ce serait ça. Et pourtant, il manquerait quelque chose. Comme un écho dans une chambre vide. Avec « Absence », le trio y apporte une certaine émotion qui là aussi frise l’oxymore. Comment pourrait-on dire ? Froide émotion ?  S’il fallait jouer les références, on choisirait la pop néo romantique des années 80 (Visage ou Eurythmics) que l’on ralentirait jusqu’à l’entraîner vers des univers à la Massive Attack, voire Dead Can Dance. Oui, « Absence » de Niki Niki, c’est tout cela à la fois : des sons synthétiques et des ambiances métronomiques en mal de bouleversements climatiques. On ne se réchauffe pas forcément, mais la température monte irrésistiblement. Une alchimie  que l’on doit aussi au producteur Apollo Noir (Rémi Sauzedde) qui a notamment travaillé avec Jeanne Added. Là aussi du beau boulot. Niki Niki ne rentre pas dans la catégorie des Ovni, mais signe d’entrée sa différence. En 2018, à l’heure des insipides robinets à musique, leur univers calme nos douleurs, attise nos ardeurs et finit par nous faire découvrir que la « ouate » n’est plus ce qu’elle était.

Hervé Devallan
Niki Niki « Absence » – (Yotanka) – 3/5

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos






    Les bonnes adresses