Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Pampa Folks « South by west »

Les gars de la Pampa aiment la pop. Celle de la côte ouest des Etats Unis. Mais comme on ne se refait pas, « South by west » fait aussi un tour par l’Angleterre.

Faut pas se fourvoyer. Dans Pampa Folks, y’a les gars discrets et indispensables : les musiciens. Et puis y’a l’oncle de la Pampa a deux ou trois choses à nous dire. Et il y met la manière. Il, c’est Thomas Lavernhe, compositeur, chanteur et leader du quatuor parisien. Dans un style pop travaillé, il nous entraîne vers le soleil californien, celui qui cuit les sunny side up sur tous les bons capots des Mustangs. Une pop qui flirte avec le désert, bien plus qu’elle ne pavane sur Venice Beach  L’album « South by west » démarre pourtant près de Londres avec une mélodie directement inspirée des Beatles. Il y a pire comme modèle. Un titre qui indique l’ambition de Pampa Folks, mais pas forcément le bon chemin. Car la route vers l’ouest américain passe inévitablement par l’Angleterre si on en juge par l’empreinte de David Bowie sur « Time to time ». Pour le reste, les 8 autres titres, l’aventure s’inscrit sur les bords du Pacifique. Un voyage imaginaire puisque le disque a été conçu et enregistré à Paris. Mais n’est-ce pas le propre de la musique que de franchir les frontières et le temps et de nous entraîner là où les psychotropes ne nous emmènent pas ?

Hervé Devallan
Pampa Folks « South by west » (Tipee Records / Eklektik) – 4/5

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses