Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Potemkine « Foetus »

En fusionnant jazz et musique progressive, Potemkine a touché le graal dans les années 70. Leur anonymat est aujourd’hui sous la lumière. A nous d’en profiter !

Potemkine ? Qui se souvient de la révolte des marins du cuirassé russe en 1905 ? Alors, on ne va pas vous demander de retrouver dans votre discothèque le premier album de nos frenchies Potemkine ! Et pourtant ! Si la fratrie Goublin (Charles, Gilles, Michel et Philippe), a été l’auteure de 4 disques, elle semble bien être passée sous le radar de nos années psychédélique et jazz rock : les fameuses années 70. A l’écoute de la réédition par Replica de leur premier opus, on se demande comment ce groupe est resté dans l’ombre. Certes, leur musique joue encore dans la petite cour de l’avant-garde, mais conserve la bonne grâce de ne jamais verser dans le bruit, la fureur ou le free. Leur jazz est à la fois limpide et très « progressif ». On pense immédiatement aux belles années du Zeuhl, Magma en tête, sans prise de tête. On parlera ici de jazz fusion où se mêlent dextérité et créativité. Deux notions aujourd’hui confiées à des Robots pour une Intelligence Artificielle qui au mieux défend les valeurs du RnB, au pire nous ennuie profondément. Dans les deux cas, on retourne à bord du Potemkine !

Hervé Devallan
Potemkine « Foetus » (Replica) – 4/5 – Vinyle noir 180 g, 500 exemplaires. Distribué par Bertus (Europe) / La Face Cachée (France)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses