Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Salt « The loneliness of clouds »

Supergroupe rassemblant les américains Ken Stringfellow, Anton Barbeau et le français Stéphane Schück, Salt séduit autant qu’il laisse songeur.  

Groupe franco-américain formé en 2016, Salt rassemble Ken Stringfellow, Anton Barbeau et Stéphane Schück. Ces trois-là se sont rencontrés lors des sessions de l’album « Supercalifragilistic » de Game Theory dans les studios d’Abbey Road à Londres. Rapidement rejoints par les copains de Stéphane Schück, Fred Quentin à la basse et Benoît Lautridou à la batterie, le groupe répète à Berlin et enregistre son premier album entre Londres (au studio d’Abbey Road, encore et toujours) et Paris (Studio Ferber). Le résultat est « The Loneliness of clouds » ou comment deux songwriters américains donnent à l’Europe des airs d’idiome californien bien nés.  On retrouve en effet le passé de Ken Stringfellow dans cette nouvelle histoire : Les Posies et REM. De belles références qui permettent au gars de Sacramento (Anton Barbeau) de s’exprimer librement. Comme à la maison. Le trio français complétant avantageusement ce super groupe. Quelques écoutes plus tard, on penche pour un mouvement underground qui ne dit pas son nom. C’est court et ramassé… Un peu confus ? En revanche, l’intelligentsia européenne criera sûrement au génie. Nous, on reste perplexe devant tant de débauches et de chevauchées pas systématiquement fantastiques.

Hervé Devallan
Salt « The loneliness of clouds » (Beehive) – 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses