Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Stone of a bitch « Stone of a bitch »

Duo rock comme il en existe pléthore… Pourtant, Stone of a bitch fait mieux que de tirer son épingle du jeu. Ici, le rock reprend des couleurs et continue de déranger.

Quand on a du mal à ranger un groupe dans une quelconque case, c’est qu’on tient le bon bout. Pour contourner le problème, disons que le duo trouve encore dans le rock de quoi énerver les parents. Leur musique est sale, grasse et tire toutes les ficelles d’une tradition jusque là réservée aux Etats Unis. On pense à Suzi Quatro ou aux Runaways principalement. La voix de Chris et les guitares de Loïc certainement. Ce côté « je maîtrise » et « je m’en balance » mêlés. On est donc loin de l’image d’Epinal du duo rock à la White Stripe. Stone of a bitch part sur de nouvelles bases, beaucoup plus punk que blues. Ce qui n’empêche pas l’intrusion d’électronique ! Même un morceau comme « Wolves » avec claviers et guitares sèche arrive à déchirer l’atmosphère tant le final ferait trembler n’importe quel amateur de thrillers. Stone of a bitch est donc une vraie bouffée d’oxygène dans notre panel contaminé aux Victoires de la Musique. A commencer par leur superbe pochette d’album qui pose les règles du jeu : le rock est un art total qui finit mal en général. Profitons en, ici la musique déploie encore tous ses atours, ceux de la séduction et du riff réunis.

Hervé Devallan
Stone of a bitch « Stone of a bitch » – (Auto production) – 4/5

Et sur scène dans leur tournée « Petite cylindrée« 
16 février – La hacienda rocks, Antibes (06)
3 mars – Monster’s Art, Fréjus (83)
24 mars – L’Abracadabar, Paris (75)
26 mai – La salle gueule, Marseille (13)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses