Rock Made in France

NG Création, Agence web paris nice, application web et mobile

Actu

Yosta « Hybrid »

Entre le jazz et le blues, il n’y a désormais plus aucune frontière. Yosta et son dernier album « Hybrid » imposent une nouvelle règle qu’on aime à appliquer. 

Avec « Hybrid », Yosta démontre que l’on peut marier blues et jazz de la plus belle des manières. Un peu comme Jeff Beck sans incursions rock. Mais avec tout autant de talent à la guitare et avec l’aide de l’harmoniciste Joe Hanriot. Deux hommes (et un batteur sur « When summer’s gone » ?) qui entraîne le blues sur ses frontières jazz (voire l’inverse sur le titre éponyme) et ne quitte plus cette crête tout au long des 17 morceaux. Et qu’il y ait du sax où non, on retrouve une atmosphère toujours empreinte de volupté, de calme et d’authenticité. Un disque 100% instrumental qu’on a du mal à quitter malgré sa longueur. Mieux, on imagine mal un quelconque chanteur sur cet album. Tout se tient et s’équilibre à merveille. Yosta puise sûrement cette sérénité dans son passé d’arrangeur qu’il débute dès 1982. Aller à l’essentiel semble aussi un de ces atouts. Là on devinera qu’il s’est enrichi d’un passé de compositeur pour la pub et le cinéma. Au final, c’est bien dans un vieux fauteuil en cuir, un single malt à la main qu’on se plait à écouter cet « Hybrid » des grands chemins.

Hervé Devallan
Yosta « Hybrid » (Wnst) – 4/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Les bonnes infos





    Les bonnes adresses