Rock Made in France

Nanogramme, Agence web paris nice, application web et mobile

Encyclopédie du Rock

Blankass

Peu de temps après Zéro de Conduite et un passage sous les drapeaux, les frères Ledoux montent Blankass, un groupe à la croisée du rock, de la chanson et du folk celtique. Festif et réaliste, Blankass séduit Christophe Karcher, le directeur artistique de Warner Chapell qui les signe immédiatement chez Musidisc Mais avec 6 compositions en poche, il leur conseil de tourner avant d’enregistrer. Chose faite jusqu’en 1994 et leur présence dans de grands festivals (Francofolies de La Rochelle ou à Montreal au Québec) où au fil des concerts vient s’ajouter Bruno Marande à la basse, ancien de Shredded Ermine’s. Et puis, chose promise… L’album sort fin 1995. C’est un succès immédiat notamment avec « La couleur des blés » qui passe régulièrement sur les ondes. L’album se vend à 100 000 exemplaires et obtient même le prix Roger Seillier de la Sacem (Société des Auteurs Compositeurs).
Musidisc est alors racheté par Universal. Au contraire du premier album mûri sur les routes, le groupe s’enferme deux mois pour composer « L’ère de rien ». Une fois prêts, ils partent enregistrer au Pays de Galles. Ils défendront cet album sur scène pendant plus d’un an. Le public est à nouveau au rendez-vous. Les nominations aux Victoires de la Musique en sont la preuve. Même ferveur pour le troisième album « L’homme fleur » qui comprend notamment le surprenant titre « The Wall » enregistré avec l’ex Pogues Spider Stacy.
L’album suivant, « Eliott », doit son nom au regretté chanteur américain Eliott Smith. Plus pop que rock ou folk, Blankass prend le virage de la maturité. Capturé pratiquement live par John Hanlon, le complice de Neil Young, l’opus accueille aussi Nicolas Bravin aux guitares, qui avait déjà joué sur un titre de troisième album. Mais le public ne semble pas suivre ce changement de cap. Ce qui n’est pas le cas sur scène comme en témoignent un album et DVD Live dans les bacs en 2008. Après une pause, Blankass revient en février 2012 avec « Les chevals », un nouvel album signé chez At(h)ome. Tous les autres sortiront sur ce label indé, y compris « Si possible heureux » en 2023. Un album mixé par l’anglais Dave Eringa qui a travaillé sur le dernier disque des Who et l’énorme album du duo Roger Daltrey – Wilko Johnson.

 

A ranger entre Soldat Louis et Louise Attaque
A suivre sur Facebook et sur Twitter

Avant Blankass
Shredded Ermine’s (Bruno Marande) – Zéro de Conduite (Johan Ledoux et Guillaume Ledoux) – Bertignac et Les Visiteurs de 1988 à 1992 (Nicolas Bravin) – Atomic Mushroom (Nicolas Bravin et Joan Ledoux avec entre autre Laurent Sinclair ex Taxi Girl et Daniel Paboeuf ancien Marquis de Sade) – Fabienne Shine, chanteuse de Shakin’ Street, en 1993 (Nicolas Bravin) – La Grande Sophie en 2003 (Nicolas Bravin)

Pendant Blankass
Outre Blankass, les frères Johan et Guillaume Ledoux sèment quelques compos pour Emma Daumas, Steve Estatoff, David Charvet et Johnny Hallyday (« Clémence » sur l’album « Ma vérité ») sous les pseudonymes de D. Victory et Julien Tournel.
Yohan Ledoux participe à l’enregistrement de 3 titres de l’album « Longtemps » de Louis Bertignac. Il sort également un album solo sous le nom de Georges. On peut aussi le voir à la Télé dans l’émission « Affaire conclue » sur France 2 où il est un des acheteurs. Normal quand on sait qu’il détient une boutique d’Antiquités à Bourges et qu’il chine depuis toujours.
Guillaume Ledoux joue des chansons plutôt intimistes avec un pianiste. Il est aussi peintre à travers les personnages du Gros Mathieu et Monsieur Roger. 

Fiche technique de Bankass
Ou : Issoudun
Quand : depuis 1991
Site Internet
Genre : Pop
Line up
1991
: Nicolas Combrouze (Guit) – Johan Ledoux (Guit) – Guillaume Ledoux (Accordéon, Chant) – Bruno Marande (Basse) – Philippe Ribaudeau (Flûtes, Sax) – Cedric Milard (Claviers)
2004 : Nicolas Combrouze (Guit) – Johan Ledoux (Guit) – Guillaume Ledoux (Accordéon, Chant) – Bruno Marande (Basse) – Philippe Ribaudeau (Flûtes, Sax) – Cedric Milard (Claviers) – Nicolas Bravin (Guit)
2011Johan Ledoux (Guit) – Guillaume Ledoux (Accordéon, Chant) – Cedric Milard (Claviers) – Charlie Poggio (Batterie) – Pierre Simon (Guit) – Sabine Quinet (Basse)
2019Johan Ledoux (Guit) – Guillaume Ledoux (Accordéon, Chant) – Cedric Milard (Claviers) – Charlie Poggio (Batterie) -Jérôme Legrand (Guit) – Alain Verderosa (Basse)
Participent sur au moins un album : Olivier Robineau (Batterie) – François Poggio (Guit)
Albums
1995 : « Blankass » (Warner Chapell / Musidisc)
1999 : « L’ère de rien » (Universal)
2003 : « L’homme fleur » (UP Music)
2005 : “Eliott” (UP Music)
2008 : Live “En concert” (Warner)
2012 : « Les chevals » (At(h)ome)
2014 : Compilation « Je me souviens de tout » (Ath)ome)
2020 : « C’est quoi ton nom ? » (At(h)ome)
2023 : « Si possible heureux » (At(h)ome)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez nous sur Facebook

    Genre

    Années

    Villes

    Alphabétique

    • 1-9
      (18)
    • A
      (119)
    • B
      (137)
    • C
      (121)
    • D
      (122)
    • E
      (73)
    • F
      (74)
    • G
      (60)
    • H
      (66)
    • I
      (32)
    • J
      (43)
    • K
      (52)
    • L
      (87)
    • M
      (148)
    • N
      (63)
    • O
      (37)
    • P
      (100)
    • Q
      (3)
    • R
      (75)
    • S
      (191)
    • T
      (98)
    • U
      (18)
    • V
      (51)
    • W
      (45)
    • X
      (5)
    • Y
      (8)
    • Z
      (17)