Rock Made in France

UNICEF

Actu

Venera 4 « Eidôlon »

Deux garçons, deux filles pour un parfait Shoegaze qui explore sans renier ses origines. Avec ce premier album,  Venera 4 confirme et s’affirme.

venera 4 eidolonToutes les musiques de niche ont le même problème : elles se répètent à l’infini. Les groupes de Shoegaze ne font pas exception. Venera 4 pourrait faire mentir le postulat en distinguant par une approche vraiment pop de son mur du son. En y ajoutant une certaine grâce féminine et un touché de guitare tout en retenu, le quatuor jette aux oubliettes des années d’expérimentation. La filiation est pourtant évidente, de Jesus and Mary Chain à Slowdive (dont certains membres formèrent plus tard Mojave 3, d’où Venera 4 ?), il reste des traces d’ADN plus que convaincantes. Les français y insufflent une certaine modernité propre aux années 2010, entre bidouillage bruitiste et rythmes presque électros. L’absence de batteur et la présence d’un clavier expliquent en partie cela. Que les puristes se rassurent, le style Shoegaze est néanmoins préservé. Comme la sonde soviétique du même nom, Venera 4 revient toujours à ses premières amours, tout en ramenant de son voyage de nouvelles preuves tendant à démontrer qu’il y aurait peut-être une vie en dehors de ce mouvement.

Hervé Devallan
Venera 4 « Eidôlon » (RPUT) – 3/5


Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces