Rock Made in France

Actu

Republik « Exotica »

Frontman assumé, Frank Darcel présente « Exotica », le second opus de Republik. Un album qui marie guitares scintillantes et poésie subtile.

Second album de Republik, le groupe de l’ex Marquis de Sade Frank Darcel, « Exotica » bouscule les quelques rares certitudes que l’on avait acquises au premier rendez-vous vinylique. Beaucoup plus homogène qu’« Elements », il dégage une véritable force d’exécution et de production. Que les titres soient sombres (l’excellent « Berlin » avec le complice Xavier Géronimi), pop (« Celui qui se souvient » que n’aurait pas renié Etienne Daho) ou véritablement stoogiens (« I wanna be your car » avec le briochin Dominic Sonic), on a affaire à un disque résolument engagé et maîtrisé. Engagé ? Oui, au sens Republikain du terme, c’est-à-dire mariant poésies, fines guitares et mélopées subtiles. Le tout sans trahir un parcours désormais façonné en français : la moitié de l’album est chanté dans la langue de Molière. L’autre impression est l’extraordinaire modernité des titres qui ne cherchent pas à retrouver l’âge d’or de la fin des années 70 (entre punk et new wave), mais arrivent à se nourrir de ce temps passé pour créer de nouvelles expériences. Sans se renier, Frank Darcel, Stéphane Kerihuel (guitare) et Robin Poligné (claviers, chœurs) imposent « Exotica » comme une véritable respiration à quelques jours de l’implosion d’une autre République. Le dernier titre « Fin d’après-midi à Exotica » sachant même conclure un disque comme un dernier soupir. Le trio rennais est désormais attendu de pied ferme en live avec une nouvelle section rythmique.

Guillaume du Porzou
Republik « Exotica » – (LADTK) – 4/5
Chronique de Elements

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces