Rock Made in France

NG Création, Agence web paris, application web et mobile

Actu

Republik « Exotica »

Frontman assumé, Frank Darcel présente « Exotica », le second opus de Republik. Un album qui marie guitares scintillantes et poésie subtile.

Second album de Republik, le groupe de l’ex Marquis de Sade Frank Darcel, « Exotica » bouscule les quelques rares certitudes que l’on avait acquises au premier rendez-vous vinylique. Beaucoup plus homogène qu’« Elements », il dégage une véritable force d’exécution et de production. Que les titres soient sombres (l’excellent « Berlin » avec le complice Xavier Géronimi), pop (« Celui qui se souvient » que n’aurait pas renié Etienne Daho) ou véritablement stoogiens (« I wanna be your car » avec le briochin Dominic Sonic), on a affaire à un disque résolument engagé et maîtrisé. Engagé ? Oui, au sens Republikain du terme, c’est-à-dire mariant poésies, fines guitares et mélopées subtiles. Le tout sans trahir un parcours désormais façonné en français : la moitié de l’album est chanté dans la langue de Molière. L’autre impression est l’extraordinaire modernité des titres qui ne cherchent pas à retrouver l’âge d’or de la fin des années 70 (entre punk et new wave), mais arrivent à se nourrir de ce temps passé pour créer de nouvelles expériences. Sans se renier, Frank Darcel, Stéphane Kerihuel (guitare) et Robin Poligné (claviers, chœurs) imposent « Exotica » comme une véritable respiration à quelques jours de l’implosion d’une autre République. Le dernier titre « Fin d’après-midi à Exotica » sachant même conclure un disque comme un dernier soupir. Le trio rennais est désormais attendu de pied ferme en live avec une nouvelle section rythmique.

Guillaume du Porzou
Republik « Exotica » – (LADTK) – 4/5
Chronique de Elements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Radio

    la WebRadio

    Les bonnes infos








    Marketplaces