Rock Made in France

Actu

The Craftmen Club « Colores »

En retrouvant certains accents des premiers exploits, « Colores » donne à The Craftmen Club un nouveau souffle qui permet au groupe de ne pas s’enfermer.

The Craftmen Club se bonifie avec le temps. Et s’assagit, en apparence. Si les premières heures laissaient courir les guitares dans des contrées à la John Spencer, elles faisaient aussi miroiter des fantaisies à la Nick Cave et autres 16 Horsepower. Tout ceci en étant bien encré dans le pays de l’Oncle Sam. Et puis l’avant dernier opus (« Eternal life ») avait finit pas bousculer tout ça en libérant  des tempos beaucoup plus consensuels, entre pop énervée et rock pour play lists exigeantes. « Colores » ne dément pas cette nouvelle direction tout en peaufinant le propos : si les guitares se sont assagies, elles restent bien présentes. Et c’est temps mieux ! Le changement viendrait davantage des mots avec désormais des morceaux à parité entre le français et l’anglais. « Colores » est donc une synthèse parfaite de leurs différentes influences tout en gardant ce qui fait le charme et l’intérêt des Craftmen Club : une certaine liberté de son, un sens avéré de la mélodie et des titres soignés et calibrés pour le plaisir. A bien y réfléchir, cet album marque une synthèse entre les univers folk rock de Thomas Howard Memorial.(projet parallèle de Yann Ollivier et Marc Corlett) et les cris séminaux du combo au début des années 2000. Une réussite en quelque sorte.

Hervé Devallan
The Craftmen Club « Colores » (Upton Park) – 3/5

Laisser un commentaire

Radio

la WebRadio

Les bonnes infos







Marketplaces